Après environ neuf ans de démarches, l’aménagement d’une nouvelle maison en soins palliatifs et d’un centre de jour est maintenant en branle sur l’avenue Lajoie. La Maison St-Raphaël devrait accueillir ses premiers patients d’ici la fin de l’année 2018.

Le coup d’envoi des travaux visant à transformer l’ancienne église St-Raphaël, a été donné en présence du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et du député de Mont-Royal, Pierre Arcand, lundi.

Seul le presbytère sera démoli afin d’y construire l’entrée principale entièrement vitrée.

«On a essayé de conserver le presbytère, mais il y avait des problèmes d’amiante», indique la présidente du conseil d’administration de la maison, Marie-Michèle Del Balso.

Située dans l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, aux limites d’Outremont, la Maison St-Raphaël comptera à l’étage 12 lits pouvant accueillir des patients en phase terminale. Le premier centre jour en soins palliatifs de la métropole logera quant à lui au rez-de-chaussée. L’endroit recevra les personnes avec une espérance de vie de moins d’un an qui ne reçoivent plus de traitements curatifs.

En plus de fournir des soins médicaux, le centre offrira un répit aux patients et leur famille avec entre autres des services récréatifs et psychosociaux. Jusqu’à 20 patients pourront s’y trouver en même temps.

 

10 M$

Le budget d’opération des deux premières années est presque bouclé alors qu’une campagne de financement est en cours. Environ 60% de l’objectif de 10 M$ a été atteint grâce aux dons de plusieurs entreprises notamment.

D’importants donateurs seraient sur le point d’annoncer leurs contributions et des activités de financement sont bientôt prévues.

La majeure de partie de l’argent amassé lors de cette collecte de fonds, soit 6,45 M$, servira à financer les travaux. Le 3,55 M$ restant couvrira les coûts d’exploitation des deux premières années.

Québec donnera aussi 68 000$ par jour et par lit pour permettre à l’organisme d’opérer.

Père Sinel

Le projet a pris naissance en 2008 après le décès du père Gerald Sinel, le dernier curé de la paroisse Saint Raphael the Archangel, ce qui a ensuite entraîné la fermeture de l’église.

Un groupe de paroissiens se sont réunis pour se porter acquéreur du lieu de culte. Ils ont voulu rendre hommage à la mémoire du père Sinel qui caressait l’idée d’un établissement en soins palliatifs.

«Il avait tellement une compassion pour les malades. Il aidait aussi les oncologues à l’hôpital St. Mary où il était aumônier», se souvient un ancien fidèle et vice-président de la Maison St-Raphaël, Marco Ottoni, qui a abandonné son travail il y a trois ans pour se consacrer à l’aboutissement de ce projet.

En 2009, l’Archidiocèse de Montréal a remis pour une somme symbolique de 1$ l’église au groupe de paroissiens. Se sont ensuite enclenchés le processus pour le changement de zonage, l’obtention de l’aide de Québec et la recherche de financement.

5000

La Maison St-Raphaël prévoit d’accueillir 5000 visites par année à son centre de jour.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!