Gracieuseté - Sanchita Rahman Un des tableaux de Sanchita Rahman.

La salle d’exposition et le hall d’entrée de la bibliothèque Reginald-J.-P.-Dawson accueillent les oeuvres de Sanchita Rahman, une artiste originaire du Bangladesh.

Les tableaux qu’elle présente ce mois-ci à Ville de Mont-Royal représentent principalement différents paysages. La Montréalaise s’inspire d’ailleurs des créations des peintres canadiens du Groupe des sept, reconnus pour leurs œuvres sur la nature sauvage du Canada.

L’artiste expose aussi quelques collages créés à partir d’objets recyclés, comme des morceaux de verre.

Sanchita Rahman explore régulièrement les médiums non traditionnels. Elle dit n’entrenir aucune attente à l’égard de son art et aimer être agréablement surprise par son travail.  Selon la peintre, l’art n’a pas à se conformer à des standards spécifiques lorsque son but consiste à traduire un ressenti.

Parallèlement à l’exposition de Rahman, l’artiste Andrée Lebel présente aussi ses tableaux caractérisés par des couleurs éclatantes au cours des prochaines semaines sur le murt d’art de la bibliothèque, sous le titre «Paysages enchantés».

L’exposition de Sanchita Rahman se tiendra jusqu’au 29 novembre à bibliothèque Reginald-J.-.P.-Dawson, située au 1967 boulevard Graham.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!