Métro Média - Frédéric Lacroix-Couture La première séance extérieure du conseil d'arrondissement d'Outremont, sous le chapiteau, a donné lieu à une mini-tempête politique.

Le conseiller d’Ensemble Montréal Jean-Marc Corbeil s’en est pris à la fonction publique de l’arrondissement l’accusant de manquer de transparence dans certains dossiers. Le maire d’Outremont Philipe Tomlinson reproche à M. Corbeil de s’exclure lui-même des décisions en insultant les fonctionnaires.

La dernière séance du conseil d’arrondissement, le 4 juin, qui se déroulait pour la première fois en plein air, a donné lieu à un échange houleux entre les deux hommes.

M. Corbeil a d’abord reproché de n’avoir eu en main aucun curriculum vitae des personnes ayant appliquées sur l’un des quatre nouveaux comités citoyens. Il soutient que la directrice générale de l’arrondissement, Marie-France Paquet, avait le rôle de lui transmettre ces documents.

«J’ai appuyé les candidatures parce que de toute façon elles auraient été entérinées. Mais j’ai quand même le droit de savoir qui a postulé. Je crois que c’est un accro réglementaire et à la démocratie», a lancé l’élu qui siégera sur le comité parcs et environnement.

Du même souffle, le conseiller du district de Robert-Bourassa a pointé du doigt la direction générale de ne pas avoir soumis au conseil les noms des représentants outremontais au concours de la ville-centre portant sur le choix de l’œuvre d’art de la place publique du nouveau campus de l’Université de Montréal. Selon lui, c’est une décision revenant aux élus.

«Je dois vous avouer que j’ai de sérieux problèmes avec la direction générale en ce qui concerne la transparence», a-t-il ajouté.

Surprise

La direction générale assure que M. Corbeil reçoit, comme tous les autres élus, les documents nécessaires à la prise de décisions.

Le porte-parole de l’arrondissement, Sylvain Leclerc, mentionne que Mme Paquet n’a jamais eu de demande de la part du conseiller pour consulter les CV des candidats pour les comités citoyens.

«Il n’a jamais demandé de liste des personnes ayant postulé. Il n’y a donc jamais eu refus de la part de l’administration», affirme-t-il.

Concernant la sélection de l’œuvre d’art, Mme Paquet a été surprise par les commentaires de M. Corbeil alors que les deux avaient eu des discussions sur la composition du comité.

La direction mentionne lui avoir confirmé que, selon les règlements du concours, le représentant d’Outremont devait être la fonctionnaire ayant travaillé sur le dossier, soit la directrice de la culture, des sports et loisirs, Anne-Marie Poitras.

«Donnant-donnant»

Le maire Tomlinson s’est aussi porté à la défense des fonctionnaires.

«Si vous continuez à vous plaindre du fait que vous n’êtes pas inclus et qu’en même temps vous lancez des accusations, au dernier conseil, des insultes, à la fonction publique, ne posez pas de questions pourquoi vous n’êtes pas au courant. C’est donnant-donnant», a-t-il répliqué avant de se faire huer par des citoyens.

M. Tomlinson croit que M. Corbeil cherche à se faire du capital politique par ses interventions publiques au lieu d’adresser directement ses demandes aux autres élus ou aux fonctionnaires avant les séances du conseil.

«Vous venez ici une fois par mois, prenez le micro, vous faites votre show. Comme élu, c’est votre droit, mais de là à continuellement critiquer la fonction publique qui travaille extrêmement fort avec du staff réduit pour faire avancer les choses pour l’ensemble des Outremontais, ce n’est pas une bonne chose à faire. Vous devez réviser votre stratégie», a-t-il soutenu.

M. Corbeil s’est défendu d’insulter les fonctionnaires et affirme s’appuyer sur la Loi sur les cités et villes.

Le dévoilement des membres siégeant sur les comités citoyens a eu lieu le mois dernier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!