Gracieuseté En 66 matches avec les Lions, Mathias Laferrière a engrangé 64 points, dont 26 buts.

L’organisation des Lions midget AAA du Lac Saint-Louis a de quoi être fière. Trois de ses anciens joueurs ont été repêchés par des équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) le mois dernier, à Dallas, au Texas.

En sixième ronde, Mathias Laferrière, d’Outremont, a été choisi au 169e rang par les Blues de Saint-Louis.

Son entraîneur de 2015 à 2017, Jon Goyens, souligne que le jeune ailier droit de 18 ans a grandi de quatre à cinq pouces depuis sa première année midget.

«Mathias continue à se développer, à prendre de la masse musculaire et de la force. Il met ses habiletés et son sens du hockey en valeur. C’est un fabricant de jeu et peut aussi marquer. En termes d’habiletés offensives, c’est quelque chose que peu de joueurs ont à un haut niveau et il continue à démontrer qu’il peut en donner même encore plus», souligne Goyens, qui était au American Airlines Center, le 22 juin.

Mathias Laferrière

Les Red Wings de Détroit ont mis la main sur le joueur originaire de Kirkland, Joe Veleno. Il a été repêché 30e au total à la toute fin de la première ronde.

Son ancien entraîneur-chef chez les Lions, M. Goyens, se réjouit pour son ancien protégé. Il a eu l’occasion de discuter de ses performances avec des dépisteurs, jugeant qu’il est un joueur complet et fiable dans toutes les facettes du jeu.

«Joe est à peu près le même joueur qu’il était. Il est juste un peu plus grand et plus fort, en plus d’avoir pris de la maturité physiquement et mentalement. Joe n’avait pas vraiment de points faibles. Je ne pense pas que c’est un gars qui va marquer 50 buts. Mais il va toujours récolter des points», indique-t-il.

Gabriel Fortier

Lors de la deuxième ronde du repêchage, Gabriel Fortier, de Lachine, a été sélectionné au 59e rang par le Lightning de Tampa Bay. Goyens souligne qu’avec sa rapidité, Fortier est un peu un mélange d’Andrew Cogliano, des Ducks d’Anaheim, mais avec aussi un peu de Brendan Gallagher, des Canadiens de Montréal.

«Lorsque son équipe n’a pas la rondelle, il est le premier à poursuivre l’adversaire pour déranger leur jeu. Il est partout sur la glace, notamment sur l’échec avant. Il joue toujours avec la même énergie, la même vitesse. Il a développé un peu plus dans les deux dernières années ses habiletés de marqueur. Il est vraiment féroce», fait valoir Goyens.

Expérience inoubliable

Pour l’entraîneur, d’assister à la séance de repêchage a été une expérience spéciale autant pour lui que pour l’organisation des Lions.

«C’est spécial de voir la réaction des joueurs, de leur parler tout de suite après leur repêchage et d’entendre comment ils sont tellement excités. Pour notre organisation, d’avoir des joueurs repêchés nous permet de démontrer aux plus jeunes que c’est un rêve accessible  étant donné qu’il y en a plusieurs au cours des 15 dernières années qui ont été sélectionnés», fait valoir Goyens.

Parmi ceux qui se sont taillé une place dans une équipe de la LNH, Louis Leblanc, Anthony Duclair, Jonathan Drouin et Michael Matheson.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!