Gracieuseté Présentement, les quelques 400 travailleurs s'affairent surtout à réaliser l'intérieur du complexe.

La construction des deux premiers pavillons de l’Université de Montréal sur le site Outremont progresse selon l’échéancier prévu. Le Complexe des sciences devrait accueillir ses premiers chercheurs au courant de l’été prochain et ses étudiants à la rentrée de septembre 2019. Pendant ce temps, la Ville commence à jeter les bases des aménagements publics.

Les travaux pour l’édification des bâtiments de l’UdeM sont complétés à plus de 66% avec des coûts évalués à 350 M$.

«L’enveloppe est pratiquement complétée, c’est-à-dire tout ce qui est murs, briques et rideaux de verre», mentionne Alain Boilard, le directeur général au développement du campus MIL, nom donné au nouveau site universitaire.

Présentement, les quelques 400 travailleurs s’affairent surtout à réaliser l’intérieur du complexe qui sera divisé en deux pôles, l’un pour la recherche en chimie, physique, géographie et biologie et l’autre pour l’enseignement.

«Au sous-sol, au rez-de-chaussée et au deuxième étage, les travaux sont plus avancés. Le revêtement de sol est posé à différents endroits. Dans plusieurs locaux, les joints sont tirés, la peinture est faite et les plafonds sont pratiquement terminés», relate M. Boilard.

Sur les étages supérieurs, le chantier en est à l’installation des équipements électromécaniques et de la plomberie avant de passer à la finition.

Parcs et rues

Aux abords du complexe, une partie de la passerelle piétonne qui reliera le pavillon à la station de métro Acadie est bien visible. Il reste à l’implanter du côté de l’avenue Beaumont, à Ville Mont-Royal.

«On est avec les professionnels en ingénierie et en architecture pour finaliser les détails de son prolongement qui doit être prêt pour l’ouverture de la session de l’automne 2019», évoque M. Boilard.

La promenade entre les deux pavillons qui rejoindra la passerelle est aussi en cours de construction.

De son côté, la Ville de Montréal procède au prolongement de certaines rues jusqu’à l’axe central qui traversera d’un bout à l’autre le site Outremont. Cette artère principale, dont l’aménagement prendra fin en 2020, comportera des pistes cyclables surélevées et sera bordée par une place publique.

À partir de l’automne, un premier parc, situé entre les avenues Querbes et Champagneur, commencera à voir le jour pour être inauguré un an plus tard. Portant pour le moment le nom de P-4, cet espace vert sera notamment composé de jardins de pluies, d’une aire de jeux et de jeux d’eau. À quelques mètres plus à l’ouest, un autre espace vert appelé pour le moment P-3 sera aménagé d’ici 2021.

Prochains pavillons

Un agrandissement du Complexe des sciences est déjà dans les cartons afin d’accueillir les départements de mathématiques et d’informatique de l’UdeM.

«Une demande a été déposée il y a quelques semaines aux autorités gouvernementales pour avoir l’autorisation de les déménager», indique M. Boilard, qui ignore encore à quel moment le projet sera lancé.

Deux autres pavillons sont aussi prévus au nord du site de l’ancienne gare de triage, mais l’échéancier reste également à déterminer. Ces bâtiments abriteront le département de génie physique de Polytechnique Montréal et l’Institut des nouveaux matériaux.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!