Les élections auront lieu le 1er octobre.

Chaque semaine, L’Express d’Outremont/Mont-Royal invite les candidats au poste de député provincial dans Mont-Royal-Outremont à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée telle quelle. Leur participation n’est pas obligatoire.

Des citoyens de la circonscription réclament le recouvrement d’une partie de la voie ferroviaire à Ville Mont-Royal afin d’atténuer le bruit des futurs trains du Réseau express métropolitain.

Quelle est votre position à l’égard de cette idée?

Pierre Arcand

Parti libéral du Québec

Comme député sortant de Mont-Royal, j’ai appuyé, tout comme la municipalité de Ville Mont-Royal, le développement du projet du Réseau express métropolitain (REM). J’ai été à l’écoute des citoyens qui ont des résidences à proximité du site d’implantation du REM et j’ai pu véhiculer leurs préoccupations auprès des représentants de la CDPQ Infra ainsi que ceux de Transports Québec. La Caisse réalisera des modélisations sonores qui devront respecter les encadrements en vigueur. Ces estimations nous permettront d’avoir une meilleure idée des mesures d’atténuation possibles, bien que les trains fabriqués par Alstom soient légers, électriques et silencieux. En terminant, par le passé, un gouvernement libéral n’a jamais hésité à intervenir afin de parfaire des projets posant des problématiques réelles d’acceptabilité sociale. Nous continuerons de soutenir une implantation harmonieuse de cet important projet dans la circonscription de Mont-Royal-Outremont.

Vincent J. Carbonneau

Parti vert du Québec

Je suis en faveur d’un projet de recouvrement pour une partie de la voie. Lorsqu’un projet est mis en place, il ne devrait jamais être imposé aux citoyen-ne-s, mais devrait respecter et être en « symbiose » avec son environnement. À mes yeux, le recouvrement d’une partie de la voie est une occasion à saisir pour atténuer le bruit et lutter contre la pollution sonore. Or, c’est aussi l’opportunité d’aller plus loin, notamment en faisant de ce recouvrement l’occasion d’apporter de la verdure, de la végétation et de l’art, bref ne pas simplement se limiter au projet lui-même.

Cet enjeu n’est pas sans rappeler plusieurs des problèmes liés au projet de REM. Il est temps que la Caisse et le gouvernement écoutent les résident-e-s, en leur offrant un projet de transport en commun accessible, qui ne menace pas nos espaces verts et qui serve réellement à desservir la population.

Anne-Marie Gagnon

Coalition avenir Québec

La Coalition Avenir Québec est en faveur du REM (Réseau express métropolitain) car il procurera des bénéfices notoires à nos concitoyens de Ville Mont-Royal (moyen de transport rapide et efficace). Nous comprenons néanmoins les revendications et les inquiétudes exprimées par plusieurs personnes, notamment en regard du bruit, puisque je réside à proximité du train. Le recouvrement d’une partie de la voie ferroviaire semble être une solution préconisée par le conseil de la Ville de Mont-Royal et certains citoyens, mais il n’est pas envisagé par le promoteur du projet à l’heure actuelle. Comme députée à l’Assemblée nationale, je m’emploierai à déployer tous mes efforts pour consulter, rechercher et mettre de l’avant, avec les personnes concernées, les meilleures solutions pour atténuer ces inconvénients, permettre de concilier les attentes et besoins de chacun et favoriser une belle qualité de vie à notre population.

Caroline Labelle

Parti québécois

Le développement ou l’amélioration de nouvelles infrastructures ne doit pas se faire au détriment des citoyens. Des solutions doivent être trouvées, en concertation avec les élus et les citoyens, pour atténuer les impacts sur les résidents des quartier affectés. Rappelons cependant que le Parti Québécois a une approche différente en matière de transport.

Le Parti Québécois a mis de l’avant un plan visant à réduire de façon efficace le nombre de véhicules sur les routes à l’heure de pointe et diminuer la congestion routière. Le Grand Déblocage permettrait à terme de retirer du réseau routier 133 000 véhicules, soit 10% de moins qu’à l’heure actuelle, contre 0,1% pour le REM. Le Grand Déblocage permettrait également au Québec de diminuer de façon importante sa production de GES. Enfin, le REM remplace des services existants alors que le projet proposé par le Parti Québécois ajoute des services pour les citoyens de Montréal.

 Eve Torres

Québec solidaire

Il faut savoir que le REM n’a pas reçu le feu vert du Bureau d’audiences publique en environnement (BAPE) avant d’être voté à l’Assemblée nationale par le gouvernement libéral. Certaines des recommandations du BAPE à l’égard du REM ont étées d’ailleurs totalement ignorées avant que le projet soit voté. C’est pourquoi un gouvernement de Québec solidaire examinera les recommandations du BAPE afin de voir celles qui sont applicables dans le but d’améliorer l’acceptabilité sociale et environnementale du projet.

Dans Ville Mont-Royal, les gens sont déjà incommodés par le bruit provenant du corridor aérien de l’aéroport Montréal-Trudeau, il n’est donc pas acceptable que les citoyen.ne.s soient incommodés en plus par le bruit provenant du REM, d’autant plus qu’on peut l’éviter. Je suis donc évidemment d’accord avec le fait d’atténuer le bruit du REM, que ce soit en couvrant les rails, ou encore par d’autres moyens.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!