Pascaline David/L'Express d'Outremont Le premier exemplaire de L'Express d'Outremont a été publié le 29 mai 1992. Vous tenez la dernière édition de cette publication.

Chaque semaine depuis 1992, L’Express d’Outremont a su faire une différence dans la communauté en livrant de l’information locale de qualité. Après avoir évolué et changé de mains à plusieurs reprises, l’hebdomadaire local cessera ses activités ce jeudi 27 septembre.

«Je vis une déception tant comme maire que comme résident d’Outremont, déplore le maire Philipe Tomlinson. C’était un acteur important dans l’arrondissement en ce qui a trait à la communication de l’information. Ce sont les citoyens les grands perdants. Ce sont des heures difficiles pour les médias.»

Même son de cloche du côté de Jean Leblanc, archiviste à Outremont depuis trente ans. «Ça témoigne de la vie de l’arrondissement. Du point de vue des archives, c’est important parce que les grands journaux ne couvrent pas les enjeux locaux», dit-il.

Ce dernier conserve tous les exemplaires de L’Express d’Outremont depuis sa première parution, le 29 mai 1992.

«Notre mandat est simple: vous offrir un journal d’information, tous les deux vendredis, qui sera le miroir, la tribune, le clairon, l’écho, le reflet, le flambeau, le progrès, l’action, le messager, l’image et la voix des gens qui donnent à la municipalité d’Outremont son caractère unique», pouvait-on lire à la Une du tout premier exemplaire, alors en très grand format.

Au cours des 26 années qui ont suivi, la publication, tirée à 16 000 exemplaires, a rempli sa mission avec brio, récoltant au passage trois fois le prix Hebdo de l’année lors du Grand prix des Hebdos du Québec en 2005, 2006 et 2007. TC Média l’a également honoré de ce titre les mêmes années ainsi qu’en 2011.

Au cœur de la communauté
«La grande force de L’Express d’Outremont est sa présence au cœur même de la communauté. Il en fait partie. Notre hebdomadaire a suivi tous les battements de cœur et les coups de gueule, les bons coups comme les mauvais moments et tous les grands dossiers de cette ville/arrondissement», témoignait la directrice de l’information du journal, Marilaine Bolduc-Jacob, à la veille de son départ en 2012.

Elle s’était jointe à l’équipe du journal en 2003, lorsque Transcontinental a lancé L’Express de Mont-Royal. À ce moment, elle n’était que journaliste puisque Guillaume Picard était le rédacteur en chef.

Mme Bolduc-Jacob a eu la chance d’écrire sur de nombreux événements ayant marqué les Outremontais, notamment le 75e anniversaire du Théâtre Outremont et sa réouverture, le dossier de la gare de triage, la construction du Centre communautaire (CCI), les trois paliers d’élections, les affaires judiciaires et politiques, le développement de la vie culturelle dont les Trois jours de Casteliers et l’engouement exponentiel pour le soccer.

Le journaliste actuel de L’Express d’Outremont, Frédéric Lacroix-Couture, a su poursuivre l’œuvre de ses prédécesseurs, dont le tout premier rédacteur en chef, Alain Titley, en diffusant de l’information de qualité pendant les deux dernières années.

La direction tient à remercier les lecteurs et tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué au succès du journal, que ce soit à titre d’annonceur et d’artisan de l’actualité, ainsi que les journalistes, chroniqueurs, vendeurs qui ont laissé leur marque dans la communauté.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!