Répondant à l’appel d’urgence de ses partenaires, l’Œuvre Léger intervient depuis quelques semaines aux Philippines. Du personnel est déjà sur place, prêt à donner les premiers soins et à fournir de l’eau potable grâce à des systèmes de filtration.

L’équipe d’intervention de l’Œuvre Léger, est parmi les premières à avoir répondu au besoin le plus urgent des sinistrés Philippins, à savoir la distribution d’eau potable afin de diminuer les risques de propagation des maladies.

L’organisme, situé à Outremont au 130, avenue de l’Épée, et Marie Denise Pelletier, sa porte-parole dans le monde, invite le public à exprimer sa solidarité envers les sinistrés des Philippines en faisant un don en argent auprès de l’Œuvre Léger qui en assurera la gestion.

Norman MacIsaac, directeur général de l’Œuvre Léger, était en mission en Inde, lorsque la catastrophe est arrivée. Il s’est rendu à Manille aux Philippines dès le 11 novembre afin de coordonner les actions d’aide aux sinistrés avec Kaibigan, un organisme philippin partenaire de l’Œuvre Léger.

Deux autres bénévoles l’ont rejoint le 15 novembre pour apporter une aide supplémentaire à l’équipe déjà sur place. Global Medic, un second partenaire de l’Œuvre Léger, est présentement dans les îles du sud des Philippines pour fournir de l’eau potable aux victimes du typhon Haiyan.

«Nous avons une base à Tanauan où nous avons déjà distribué de l’eau à plus de 8 000 personnes. Aujourd’hui, nous ouvrons une deuxième base à Palo Leyte, situé à une trentaine de kilomètres de Tacloban, afin d’augmenter notre capacité de distribution», expliquait Norman MacIsaac, il y a quelques jours.

L’appui des autorités philippines

L’équipe de l’Œuvre Léger bénéficie de l’appui des autorités philippines et internationales. Cette étroite collaboration lui a permis d’utiliser deux camions citernes de la ville de Tanauan pour la distribution de l’eau.

Ils ont pu aussi compter sur la collaboration de l’armée pour son transport et sa sécurité, et de la police nationale pour la sécurité des équipements sur les sites de distribution. Plusieurs bénévoles d’organismes non gouvernementaux apportent leur aide pour l’exécution du travail et la logistique.

Devant les besoins des Philippins, Norman MacIsaac lance un appel du cœur au public: «Nous avons besoin de la solidarité des Québécois maintenant plus que jamais! Nous voyons l’impact de chacun des dons reçus. Ici, un don de 20$ fait toute la différence».

(M.J.-F.) (Source: Œuvre Léger)

Pour faire un don, contacter l’Œuvre Léger (Urgence Philippines) 130, avenue de l’Épée, Montréal (QC) H2V 3T2

514 495-2409 / 1 877 288-7383 ou www.leger.org

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus