Plus de 300 personnes ont assisté mardi soir au lancement de la nouvelle Chambre de commerce d’industrie Saint-Laurent – Mont-Royal qui rassemblera désormais près de 6000 entreprises, devenant ainsi la plus importante chambre de commerce après celle de Montréal.

Diaporama de photos

Fondée en 1981, la Chambre de commerce d’industrie Saint-Laurent s’est développée de manière exponentielle à côté de Mont-Royal au point que seulement une autoroute séparait les deux secteurs industriels. Une géographie que leurs responsables ont voulu rassembler pour dynamiser leurs potentiels économiques.

« C’est une histoire qui date, puisque une première approche avait été faite vers 2005 auprès de feue Vera Danyluk, mais qui n’avait pas aboutie », relate le président William Habib. « Nous avons relancé ce projet en 2011. L’équipe municipale menée par Philippe Roy s’est montrée plus réceptive et ouverte à l’idée. Validées par le conseil municipal de Mont-Royal, les démarches ont été entreprises avec la bénédiction d’Industrie Canada. »

« Le premier objectif était d’agrandir le réseau de notre Chambre de commerce et de relancer une Chambre presque inactive à Mont-Royal », poursuit William Habib. « De plus, cette association permet de mettre en place une belle force économique pour les deux territoires. Saint-Laurent rassemble 4900 entreprises auxquelles s’ajouteront les 1100 compagnies de Mont-Royal. »

Un arrondissement et une ville dans la même Chambre

« Parler de fusion est réducteur, car le conseil d’administration de la Chambre a envisagé cette démarche de rassemblement pour dynamiser nos deux secteurs. La redéfinition de notre logo et de notre image de marque va dans ce sens : rassembler, informer, défendre ! Notre nouveau site web sera accessible le 15 février prochain. »

L’alliance de ces deux secteurs qui se complètent en termes d’offres professionnelles (médecine, aéronautique, design, services, informatique, etc.) en fait un gros joueur sur l’île de Montréal et offrira à ses membres un pouvoir autant géographique que politique auprès des marchés et des ministères.

« Un atout notable, notre Chambre de commerce d’industrie Saint-Laurent – Mont-Royal bénéficie désormais de la certification des documents originaux pour les transactions internationales en import-export », ajoute William Habib.

Des invités de marque… et un absent.

Nombre de personnalités politiques se serraient sur le podium de la salle Schofield. Les conseillers de Mont-Royal (sauf John Miller, excusé) accompagnaient le maire Philippe Roy. Le député fédéral Stéphane Dion a excusé l’absence de son collègue et ami Irwin Cotler, retenu à Ottawa.

Responsable du développement économique, Alain Tassé représentait le comité exécutif de Montréal et le maire Applebaum. Jean-Marc Fournier, député de Saint-Laurent; Pierre Arcand, député de Mont-Royal, Christine Saint-Pierre, député de l’Acadie, mais aussi Françoise Bertrand, présidente de la FCCQ (Fédération des chambres de commerce du Québec) ont dit quelques mots enthousiastes d’encouragement à cette nouvelle Chambre. Alan DeSousa n’a, semble-t-il, pas donné suite à cette invitation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!