Deux mises en scène de Sylvain Bélanger, des acteurs convaincants bien connus du public montréalais, des émotions, de l’engagement et beaucoup d’authenticité dans deux pièces à venir fortes de sens, mais jamais lourdes. Ainsi, Les Mutants sera présenté le 24 janvier à 20h, et Yellow Moon : La ballade de Leila et Lee le 6 février à 20h

Les Mutants

Théâtre de la Banquette arrière le jeudi 24 janvier à 20h

La pièce Les Mutants a soulevé l’enthousiasme du public et de la critique. Nominé pour le prix de la Critique théâtrale 2011, Les Mutants débarquent au Théâtre Outremont le 24 janvier avec ses exercices pour écoliers endurcis…

Ils ont dans la trentaine et retournent, le temps d’une soirée, sur les bancs de la petite école. Ils retrouvent leur costume d’écolier et leur petit pupitre en bois. Leurs réponses aux questions et exercices du professeur reflètent les marques que le temps a laissées sur eux. Entre deux berlingots de vin, un exposé oral ou encore une récréation hors du commun, les écoliers endurcis refont le trajet de leur cheminement, de leurs défaites et désillusions face à la vie, mais aussi de leurs ambitions et de certains moments significatifs qui les ont forgés. Ils sont là pour subir un examen impitoyable et révéler les marques que le temps a laissées sur eux…

La pièce Les Mutants flirte avec les questions suivantes : Quand sommes-nous vieux? Qu’allons-nous perdre en vieillissant? Sommes-nous outillés pour vieillir dans un monde qui le refuse?

La Révolution tranquille, véritable  »jeunesse politique et sociale » du Québec s’est-elle réalisée, assumée pleinement? A-t-elle incarné ses principes pour s’assurer l’épanouissement des générations futures, dont nous faisons, du haut de nos 30 ans, partie? Que fera-t-on du Québec de demain?

Excellente pièce d’après une idée de et avec Sylvain Bélanger et Sophie Cadieux, mais avec aussi Amélie Bonenfant, Rose-Maïté Erkoreka, Mathieu Gosselin, et des passages musicaux dont Je veux pas vieillir, interprétée originalement par Boom Desjardins, sur tout ce qui nous définit…

Yellow Moon, la ballade de Leila et Lee

Théâtre de la Manufacture le mercredi 6 février à 20h

Lee, un jeune homme flamboyant, est le plus perdu des garçons perdus d’une ville perdue d’Écosse. Leila est son contraire, elle est réservée et introvertie. C’est dans un dépanneur que leurs chemins se croisent et, ce soir-là, un événement malheureux les plongera bien malgré eux au cœur d’une histoire de meurtre.

Ils décident de fuir dans les montagnes au nord du pays. Lee et Leila partent tout d’abord à la recherche d’un endroit pour se cacher et fuir les conséquences de leurs gestes, mais ils se retrouvent rapidement face à eux-mêmes et à leur avenir. Dans cet univers rude, Leila et Lee, deux êtres que tout sépare, découvriront aussi l’amour, ses frissons, ses mystères.

Dans cette pièce, l’auteur David Greig, traduit par Maryse Warda, aborde, dans une écriture épique, crue et poétique, la question identitaire. Comment se définir dans un monde qui ne nous ressemble pas ? Et comment savoir qui on est lorsqu’on ne sait pas d’où on vient ?

Mettant en vedette Monique Spaziani, Stéphane Demers, Sylvie De Morais et Benoît Drouin-Germain, Yellow Moon, la ballade de Leila et Lee est une mise en scène de Sylvain Bélanger, en reprise à Montréal après un retentissant succès à L’Espace Go en 2010.

(M.J.-F.) (Source: Théâtre Outremont)

Tous les détails au 514 495-9944, ou sur http://www.theatreoutremont.ca

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!