Comme le veut la tradition, Mont-Royal a mis en terre une capsule temporelle à l’occasion de son centenaire, lors d’une cérémonie officielle pour célébrer ce moment historique le jeudi 28 juin.

«L’événement est rarissime et nimbé d’une aura de mystère mais ne découle pas moins d’une longue tradition locale. Le parc de la Paix se fait, cette année, à l’occasion du centenaire de Mont-Royal, le théâtre de l’enfouissement d’une capsule temporelle qui ne sera exhumée et rouverte que dans 50 ans, sous les yeux curieux d’une nouvelle génération de Monterois.

Une première capsule avait été mise en terre en 1962, lors du 50e anniversaire de la Ville de Mont-Royal, et une seconde lors du 75e, en 1987. Selon l’usage, celle de 1962 sera déterrée et rouverte à l’approche de l’hiver, puisqu’elle avait été enterrée jadis en décembre.

La capsule temporelle est une boîte scellée, recouverte d’une plaque de granit et contenant une panoplie de souvenirs marquant l’époque de son enfouissement. Bien qu’elle ne contienne aucun objet de valeur, elle est toutefois généreusement garnie de documents et autres contributions symboliques que la Ville offre en gage de présents aux générations futures, afin de donner une image précise de la période représentée.

Outre de nombreux documents officiels de la Ville, la capsule temporelle du centenaire contient un herbier des principales essences d’arbre du domaine public, un drapeau et des épinglettes de nos célébrations du centenaire, un chandail du Club de soccer Mont-Royal Outremont et plusieurs autres articles ajoutés dans le même esprit.

Elle accueille également les meilleurs textes rédigés par des élèves des écoles primaires Carlyle, Dunrae Gardens et Saint-Clément à l’issue d’un concours tenu cet hiver, au sujet de la ville et son centenaire. La liste complète du contenu de la capsule temporelle est accessible sur le site web de L’Express de Mont-Royal (www.expressmont-royal.com).

«Préparer une capsule temporelle constitue un moment magique, une occasion peu commune de témoigner concrètement de notre identité aux Monterois du futur. Nous serons très emballés d’ouvrir en décembre la capsule de 1962», a affirmé le maire Philippe Roy, en ajoutant au contenu une lettre rédigée à l’intention de son successeur de 2062.

La cérémonie entourant l’enfouissement de la capsule temporelle du centenaire s’est déroulée en présence du ministre Pierre Arcand, député de notre circonscription, de certains élus municipaux de la Ville de Montréal, d’anciens élus et employés de la Ville de Mont-Royal ainsi que des élèves dont les textes ont été choisis.

(M.J.-F.)

(Source: Ville de Mont-Royal)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus