(Photo: Sylvain Gagnon) Dans le cadre du projet Trottibus, les enfants ont marché jusqu'au sommet du Mont-Royal avec enthousiasme. L'école Saint-Germain d'Outremont était la première à instaurer ce moyen de déplacement il y a deux ans.
À l’école Saint-Germain-d’Outremont, une marche a été organisée pour les enfants et leurs accompagnateurs, le 30 avril. Les écoliers ont apprécié ce nouveau bol d’air frais sous un ciel ensoleillé, jusqu’au sommet du Mont-Royal. L’objectif: favoriser une activité physique régulière.

C’est un projet inédit, empreint de bon sens. De la maternelle à la sixième année, les 330 élèves de l’école ont marché pendant une heure, entourés de parents et d’enseignants.

Le mouvement a été créé à l’initiative des éducateurs et du directeur de l’école, Éric Rivard.

«Nous avons pour objectif de montrer aux enfants les bienfaits de l’activité physique. Nous souhaitons aussi les sensibiliser à l’économie d’énergie», explique le responsable de l’établissement, qui réside à Outremont.

Cette marche a par ailleurs été mise en place pour marquer le lancement du concours «Lève-toi et bouge», auquel l’école participe.

La compétition, instaurée dans le cadre du Grand Défi Pierre Lavoie, encourage les enfants à pratiquer une activité physique régulière.

Stimuler les écoliers

À l’occasion de cette marche symbolique, certains élèves arboraient un chandail jaune à l’effigie du Trottibus. Ce concept permet aux élèves de se rendre à l’école à pied de façon sécuritaire et encadrée, grâce à des trajets balisés. Il a été créé par la Société canadienne du cancer.

Plusieurs écoliers habitués à cet «autobus pédestre» ont donc aussi participé à la marche. «Avec le Trottibus, nous encourageons les élèves à se déplacer à pied. Ils arrivent plus éveillés à l’école et sont aussi sensibilisés aux problèmes de pollution et d’environnement», souligne Éric Rivard.

À l’arrivée au sommet, c’est le cri de victoire d’une foule enthousiaste et épanouie. Satisfaits, les élèves ont pu apercevoir le toit de leur école et contempler la vue sous un grand soleil.

Les plus petites jambes ont aussi maintenu la marche et se sont joints aux plus grands pour la photo de groupe. Le sourire pouvait se lire sur tous les visages.

Au bout d’une heure, une collation récompensait les enfants et leurs accompagnateurs une fois rentrés à l’école. «Nous avons tenu à inviter la mairesse d’Outremont, mais avec l’ouverture du défi Pierre Lavoie, elle a dû effectuer de nombreux déplacements dans la journée», explique le directeur de l’école.

Grâce à ce parcours, les enfants sont plus prêts que jamais à faire preuve d’énergie pour le défi, qui se clôturera en juin. «Nous aimerions remporter le concours et pouvoir participer à la Grande Récompense», confie Éric Rivard.

Si les élèves remportent la compétition du défi Pierre Lavoie, ils gagneront une nuit au Stade olympique de Montréal, les 16 et 17 juin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!