Afin d’aborder les enjeux locaux pendant la présente campagne électorale, TC Media a invité les candidats des principaux partis à présenter leur point de vue chaque semaine sur des enjeux locaux.

Cette semaine, nous voulions savoir ce que vos candidats comptaient faire pour favoriser le logement social dans la circonscription d’Outremont?

Leur réponse, de maximum 150 mots, est publiée intégralement. La participation des candidats n’est pas obligatoire.

Rachel Bendayan, Parti libéral
Justin visits the riding of Outremont in Montreal with LPC candiComme députée d’Outremont, je ferai en sorte qu’il y ait davantage de logements abordables, notamment pour les ainés, les jeunes familles, les artistes d’Outremont ainsi que les étudiants de l’Université de Montréal. Seul le Parti libéral du Canada a un plan concret afin de favoriser le logement social. Nous allons investir plus de 20 milliards de dollars pour: la construction et la rénovation de logements, le renouvellement des ententes de coopératives de logement, et un soutien financier opérationnel aux municipalités. Les statistiques sont désolantes. Un ménage canadien sur quatre paie plus qu’il ne peut se le permettre pour son loyer, tandis qu’un ménage sur huit n’a pas accès à un logement abordable, sécuritaire, convenable et bien entretenu. En offrant plus de logements sociaux dans notre circonscription, nous pourrons aider nos concitoyens, tout en incitant les réinvestissements dans notre communauté.

Roger Galland Barou, Bloc québécois
RogerGallandBarou_OUTLe manque d’accessibilité à des logements abordables constitue une problématique malheureusement très répandue dans la circonscription d’Outremont. C’est pourquoi, si on m’élit député le 19 octobre prochain, je ferai de cet enjeu une priorité afin d’exiger du gouvernement fédéral un réinvestissement de 400 M$ pour la construction de logements sociaux additionnels et la conversion d’unités locatives existantes en logements abordables. Alors que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a confirmé, lors du dernier budget fédéral, le désengagement financier du gouvernement en matière de logement social, le Bloc Québécois entend bien se tenir debout et réclamer son dû afin de préserver les minces acquis et aller chercher les sommes nécessaires au déploiement du parc de logements sociaux dans Outremont, et partout sur le territoire du Québec. Quand on regarde la mollesse des autres partis fédéraux à ce sujet et le louvoiement de M. Mulcair dans ce dossier, on doit s’en inquiéter et remédier à cette situation déplorable en envoyant une délégation forte du Bloc Québécois à Ottawa.

Rodolphe Husny, Parti conservateur
Rudy HusnyEn Juillet dernier, le Canada et le Québec ont annoncé la prolongation à 2019 de l’Entente sur le logement abordable avec un investissement conjoint de 577 M$ sur 5 ans pour améliorer les conditions des ménages a faible ou modeste revenu. Dans le budget de remplacement, d’amélioration et de modernisation des investissements de 283 M$ en 2014 et 343 M$ en 2015 ont permis de venir en aide à près de 160 000 ménages depuis avril 2011. Par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le Canada investira 2 milliards de dollars annuels dans le logement.Les coopératives d’habitation et logements sociaux à but non lucratif peuvent se refinancer sans pénalité grâce à une contribution de 150M$. En tant que candidat Conservateur, mon engagement est de m’assurer qu’Outremont, continue de recevoir le soutien dont il a besoin, d’investir selon ses priorités, dans le respect des compétences du Québec.

Thomas Mulcair, NPD
Thomas_MulcairAu cours des 25 dernières années, les gouvernements conservateurs et libéraux ont diminué d’environ la moitié les investissements dans le logement social. Ce désengagement a certainement contribué à placer davantage de Québécois dans une situation précaire. Un gouvernement néo-démocrate réinvestira 2,7 milliards de dollars en 4 ans dans le logement social et abordable. Dans la circonscription d’Outremont, une vingtaine de coopératives d’habitation verront leur entente arriver à échéance dans les dix prochaines années. Nous renouvellerons ces ententes d’exploitation à long terme pour préserver les subventions au loyer qui, si elles ne sont pas reconduites, mettront en péril entre 200 000 et 365 000 logements. Nous investirons 500 millions de dollars dans la construction de nouveaux logements sociaux et abordables. Le rôle des coopératives et des organismes à but non lucratif dans le logement social et abordable est primordial, nous continuerons de les appuyer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!