Anne-Frédérique Hébert-Dolbec/TC Media L'appareil de climatisation, qui appartient à la famille de Michael Rosenberg, le président du groupe immobilier Rosdev, poserait problème de la mi-avril à mi-octobre.

Les élues d’Outremont ont récemment mandaté la ville-centre afin qu’elle intente des procédures judiciaires contre la famille du président du groupe immobilier Rosdev, dont la thermopompe fait l’objet de plaintes depuis plusieurs années sur l’avenue Outremont.

«La première plainte officielle a été déposée en 2011 et le dossier n’a jamais été fermé depuis, souligne Sylvain Leclerc, responsable des communications à l’arrondissementMalgré plusieurs tentatives, l’accès a été refusé à notre inspecteur par le propriétaire du 485, avenue Outremont.»

Selon les informations obtenues par TC Media, l’appareil de climatisation, qui appartient à la famille de Michael Rosenberg, le président du groupe immobilier Rosdev, poserait problème de la mi-avril à mi-octobre.

Selon la résolution du conseil, le propriétaire contreviendrait à l’article 7.6.3 du règlement de zonage qui exige notamment qu’une thermopompe soit entourée d’un écran acoustique et visuel sur toutes les faces exposées à une limite de propriété si le rapport d’un expert indique que l’appareil concerné émet un bruit d’une intensité égale ou inférieure à 50 dBA, mesurée à un mètre de l’appareil.

«Surpris»
«Je suis surpris d’entendre que l’arrondissement considère de telles procédures. Selon moi, tout est beau, soutient M. Rosenberg, rejoint par TC Media. On m’a demandé de mettre un enclos, je l’ai fait. Et maintenant, ils veulent revenir faire des tests de son, je ne vois pas l’utilité.»

Rosenberg précise que les thermopompes sont en place depuis la construction de sa maison il y a plus de 30 ans. «À l’époque, il n’y avait pas de problème, j’avais les permis. Je ne sais pas si désormais ma thermopompe excède la limite ou pas, mais je sais qu’elle est de qualité», argue-t-il.

Les élues ont mandaté par résolution le Service des affaires juridiques de la ville-centre pour entamer des procédures judiciaires y compris le recours à l’injonction devant la Cour supérieure, au conseil du 1er février.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!