Cinq brillantes élèves du Pensionnat de Saint-Nom-de-Marie représenteront Montréal lors de la finale provinciale de la Super Expo-sciences, grâce à leurs recherches sur l’ADN, les pesticides, les orthèses rotuliennes et le TDAH.

Sandrine Leblanc-Savignac, élève de la 5e secondaire, s’est démarquée grâce à son projet ADN: la NANO délivrance, une expérimentation visant à créer une nanomachine d’ADN permettant d’améliorer l’efficacité des traitements médicaux.

«Une nanomachine est un système un milliard de fois plus petit qu’un mètre, explique Sandrine. Il rendrait possible le maintien d’une concentration optimale de médicament dans le sang.»

L’étudiante a réalisé ses expériences dans le cadre d’un stage avec le Dr Vallée, professeur et chercheur au Département de chimie de l’Université de Montréal, et Arnaud Desrosiers, étudiant au postdoctorat.

«Il reste encore des expériences à faire avant que la machine soit fonctionnelle, ajoute-t-elle. Il faudra la tester sur des animaux, et ultimement, sur des cellules humaines.»

Musique et concentration
Émilie-Jeanne Coutu-Nadeau et Émilie de Grandpré, élèves de 2e secondaire, ont pour leur part voulu étudier le cerveau et l’influence de certaines ondes sur la concentration, avec leur projet TDAH: la musique plein la tête.

«Avec notre recherche, nous avons voulu aider une partie de la communauté, soutient Émilie Jeanne. Le TDAH touche quelques personnes autour de nous, dans notre famille ou notre classe. On a décidé d’aborder ça en faisant des liens entre la science et la musique.»

«Nous avons ajouté des ondes sur une mélodie de Mozart, et avons fait des tests sur cinq personnes. Elles ont dû réaliser une compréhension de lecture avec une chanson normale et avec notre chanson modifiée», précise Émilie.

Bien que l’échantillon de personnes testées ne soit pas assez volumineux pour être représentatif, les deux adolescentes sont parvenues à des résultats probants.

Autres projets
Parmi les autres élèves sélectionnées, notons Clémentine Le Roy, étudiante en 5e secondaire, pour son projet Pesticides: effet malSEINS!, une vulgarisation d’une recherche menée par l’INRS. Cette recherche visait à mieux comprendre comment certains pesticides néonicotinoïdes ont une incidence sur les problèmes reproductifs des animaux, ainsi que sur la perturbation d’une enzyme impliquée dans le développement des cancers du sein.

En deuxième secondaire, Emmanuelle Tessier a conçu une orthèse rotulienne multifonction destinée aux gens souffrant du syndrome fémoro-rotulien. Cette orthèse, adressée aux joueurs de volleyball, permet notamment d’éviter certains problèmes qui ralentissent la réhabilitation de l’athlète, comme la compression de la rotule contre le fémur.

Le Super Expo-sciences, qui aura lieu du 21 au 24 avril au Club de curling Aurèle-Racine, à Sorel-Tracy, présentera les 125 meilleurs projets scientifiques élaborés par les jeunes de 6 à 20 ans de la province. Parmi les 15 équipes montréalaises, quatre proviennent du Pensionnat.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!