Le président du groupe de pression Transport 2000, François Pepin, trouve regrettable que le projet de voie réservée pour autobus sur Notre-Dame Est ne passera pas dans Pointe-aux-Trembles.

«Je comprends les enjeux d’aménagement et de revitalisation du Vieux Pointe-aux-Trembles, mais les voies réservées sont un outil important réduire la circulation automobile et améliorer le transport collectif que 35% de la population de Montréal utilise», plaide M. Pepin.

«À plus large échelle, on constate de plus en plus d’opposition de la part de riverains à des projets de voies réservées. On peut comprendre l’opposition, mais elle ne vient habituellement pas d’usagers du transport collectif», relève-t-il.

À la fin août dernier, TC Media a appris que la Société de transport de Montréal (STM) retire, de son projet annoncé l’an dernier, un tronçon de trois kilomètres compris entre la 26e Avenue et l’avenue Lesage.

La mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, a ensuite expliqué que la cinquième voie aurait été plus un inconvénient qu’un avantage dans le secteur.

La STM se concentre dorénavant sur des mesures préférentielles pour bus aux feux de circulation, a confirmé son directeur de la planification et du développement, Michel Tremblay, lors d’une présentation devant le conseil d’arrondissement mardi.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!