Collaboration spéciale Une deuxième saison d'Aînés actifs à vélo pourrait voir le jour en 2017.

Lancé en juin par l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de la Pointe-de-l’Île (AQDR-PDÎ), le projet Aînés actifs à vélo a réuni plus de plus 400 personnes âgées lors des huit semaines de mise en place.

Tout au long de l’été, les demandes ont été multiples: «Ils voulaient aller à la piscine, dans des commerces, manger une crème glacée, se balader, voir un ami dans le quartier ou simplement aller au parc», détaille Étienne Tremblay, coordonnateur de ce projet qui a débuté le 21 juin.

Durant huit semaines, grâce à deux vélos, un tricycle tandem et un vélo-taxi, 19 bénévoles se sont relayés chaque fin de matinée pour accompagner durant une heure des aînés des résidences Lionel-Bourdon, Marcel-Roy, du Centre d’hébergement Champlain/Marie-Victorin, mais aussi du Centre des femmes de RDP, partenaires notamment de cette première édition d’Aînés actifs à vélo.

Une expérience qui aurait ravi les quelques 426 bénéficiaires de ce projet-pilote. «Ils ont tous capoté», assure, avec un large sourire, Lucie Mathieu, directrice de la résidence Lionel-Bourdon.

«Il y a eu quelques mésaventures, des crevaisons, mais en général ils ont adoré cet excellent service. Parfois, certains n’avaient aucune commission à faire. Ils voulaient juste prendre un peu de plaisir. J’espère que ça va continuer.»

395
Le nombre d’heures offertes par les 10 bénévoles de ce projet qui s’est déroulé du 21 juin au 19 août.

De 8 à 12 semaines en 2017
Ce vœu pourrait bien se réaliser. Alors que l’AQDR-PDÎ a déjà fait l’acquisition de ses deux vélos en début d’année, l’organisme se montre plus ambitieux et vise un allongement de quatre semaines de ses services durant l’été 2017.

«Cette année, on ne s’attendait à rien. Finalement, beaucoup de monde se sont impliqués et les demandes ont été très fortes. Nous avons beaucoup d’idées», explique Étienne Tremblay qui souhaite contacter l’année prochaine des étudiants du cégep Marie-Victorin en Technique de travail social et en Éducation spécialisée pour élargir le nombre de bénévoles.

Ce dernier compte également briser l’isolement touchant les personnes seules. «On est en contact avec d’autres résidences afin d’atteindre plus de monde, mais l’objectif, ce sera surtout de toucher les gens isolés dans leur maison. C’est plus compliqué, mais on va discuter avec les commerçants, les banques, les pharmacies, des endroits où ils se déplacent régulièrement, afin de nous faire connaître», reprend Étienne Tremblay, qui pourrait déployer son projet hors de Rivière-des-Prairies.

«L’arrondissement d’Anjou nous a contactés, ils sont très intéressés. Mais ce serait deux projets différents, avec de nouveaux vélos à acheter», précise-t-il.

L’AQDR-PDÎ, qui bénéficiait d’un budget de près de 30 000$ pour la première saison d’Aînés actif à vélo, est toujours en attente de subventions pour financer le renouvellement de ce programme mais également son expansion. Des nouvelles sont attendues aux alentours du temps des Fêtes.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus