Débutée par une nouvelle qui a mis en colère de nombreux usagers, fâchés de la fermeture du centre de jour, l’année 2016 s’est conclue sur une note nettement plus positive avec une autre nouvelle concernant la santé. Entre-temps, des exploits sportifs, un hymne, des livres ou encore des mobilisations essentielles ont marqué Rivière-des-Prairies. Rétrospective.

Janvier
Les élus réclament une sortie sur l’A25
Ouvert en mai 2011, le tronçon de l’A25 traversant RDP ne compte aucune entrée ou sortie entre le boulevard Henri-Bourassa et le passage du pont Olivier-Charbonneau enjambant la rivière des Prairies. Une situation qui irrite les élus de l’arrondissement qui, après avoir lancé un cri d’alarme, se disent «optimistes» après une rencontre avec le ministère des Transports du Québec. Aucune date n’a cependant été avancée.

Février
Grogne au centre de jour
Malgré le lancement d’une pétition et une forte mobilisation, le centre de jour du CLSC de Rivière-des-Prairies ferme ses portes le 4 février. Près de 110 aînés sont concernés par ce transfert des services vers le Centre d’hébergement Pierre-Joseph-Triest dans le quartier de Mercier-Est. Mais la distance de 7 km entre les deux établissements provoque la grogne de nombreux utilisateurs. «On se sent abandonnés», clament-ils.

Mars
Des témoignages essentiels

Raconter pour ne pas oublier. Telle est la mission que s’est fixée la Société historique de Rivière-des-Prairies qui a recueilli et enregistré une cinquantaine de témoignages de résidents installés dans le quartier depuis plusieurs décennies. L’organisme souhaite entretenir les mémoires et aider les jeunes à découvrir leur arrondissement. Ces réalisations seront présentées en 2017 à la Maison Pierre-Chartrand.

De la prison à l’écriture
Incarcérés à Cité des Prairies, un centre de réadaptation pour jeunes délinquants, 33 jeunes de 16 à 18 ans ont pris la plume pour raconter les problèmes qui ont mené à leur arrestation dans un livre intitulé Parcours: chacun son temps. À travers des récits, des témoignages, des textes de chanson et des poèmes, ces adolescents voulaient «apporter une réflexion sur leur réalité».

photo-3-prison

Avril
Hausse de la délinquance juvénile

Depuis la fin de l’année 2015, le poste de quartier 45 et l’organisme Équipe RDP constatent une hausse de la délinquance juvénile. Vols à l’étalage, introductions par effraction dans les véhicules, fauche d’appareils électroniques et incivilités dans les autobus sont notamment constatés auprès de jeunes de 12 à 17 ans, particulièrement aux abords de l’école Jean-Grou. Des moyens financiers sont demandés pour agir et sensibiliser ces adolescents.

Mai
Un hymne pour l’arrondissement
Dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de la métropole, l’arrondissement annonce la création d’un hymne pour «rassembler» les citoyens de Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles. Un vidéo-clip sera également réalisé. Un contrat de 119 000$ a été accordé à un organisme de l’est de Montréal pour ce projet.

Juin
Des rues débaptisées
À la suite des allégations de pédophilie visant le réalisateur Claude Jutra, Denis Coderre a décidé de retirer ce nom de la toponymie montréalaise. Mi-juin, le maire annonce que la croissant de rue située dans RDP est rebaptisé Alice-Guy, en l’honneur de la première femme réalisatrice de l’histoire du cinéma. L’avenue et le parc Alexis-Carrel, soupçonné d’allégeances nationales-socialistes durant la seconde guerre mondiale, vont également changer de nom et seront remplacées, là encore, par des noms de femme.

Juillet
Un premier demi-marathon
Près de 800 personnes ont participé le 31 juillet au premier demi-marathon organisé dans Rivière-des-Prairies. Quatre épreuves étaient proposées: 21 km, 10 km, 5 km et 1 km. Le parcours empruntait notamment les sentiers du parc-nature et le boulevard Gouin Est. Une nouvelle édition devrait voir le jour en 2017.

Août
Mobilisation pour l’Italie
Alors qu’un puissant séisme frappe la région d’Amatrice en Italie le 24 août, causant près de 300 morts, la communauté italienne de Rivière-des-Prairies se mobilise. Un comité se forme, avec des élus, citoyens et entrepreneurs pour récupérer des dons. Un concert est également organisé le 25 septembre. Près de 42 000$ sont récoltés et tous les dons ont été envoyés à la Croix Rouge canadienne, chargée de faire le lien avec son homologue italien.

Septembre
Des investissements pour rouvrir l’île Lapierre

Fermée au public depuis des années, l’île Lapierre devrait rouvrir au public en 2019. Le gouvernement du Canada annonce un investissement de 5 M$ pour restaurer le marais intérieur de l’île afin «de recréer des conditions idéales pour permettre la recolonisation» et de «redonner vie à cet endroit». De nouveaux arbres et végétaux vont voir le jour et une plage à tortues ainsi que différents sentiers seront également créés.

ile lapierre

L’île Lapierre devrait rouvrir dans les prochaines années.

Octobre
Le «cauchemar» de nouveaux propriétaires
Plusieurs résidents, qui ont récemment acquis une maison dans le cadre du projet Faubourg Pointe-aux-Prairies, sont en proie à de multiples procédures judiciaires. L’un des entrepreneurs du projet domiciliaire s’est volatilisé en laissant des factures non payées à ses sous-traitants. L’arrondissement se dit «très sensible» et une enquête menée par la Régie du bâtiment du Québec est en cours.

Novembre
Une sécurité remise en question à l’Institut Pinel
Pancartes à la main, de nombreux employés de l’Institut Pinel manifestent le 21 novembre devant l’établissement qui accueille des personnes atteintes de maladie mentale, sujets à des comportements violents. Ils dénoncent la coupure d’un poste de gardien et la réduction des équipes d’intervention. «La sécurité est-elle vraiment la priorité ?», questionne le Syndicat canadien de la fonction publique.

Décembre
Ouverture d’une nouvelle clinique de radiologie

Près de six ans après la fermeture de la dernière clinique de radiologie du quartier, un nouveau laboratoire d’imagerie médicale satellite va ouvrir à Rivière-des-Prairies au printemps 2017. Le ministre de la Santé, Gaëtan Barrette, en a fait l’annonce le 5 décembre. Ce nouveau centre sera situé dans les locaux de la clinique GMF 8260. De 8 à 9 000 Prairivois devraient en bénéficier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!