Romain Schué / TC Media De nombreux aménagements seront réalisés sur ce tronçon d'environ un kilomètre sur le boulevard Maurice-Duplessis.

Des travaux «urgents» s’effectueront cet été sur le boulevard Maurice-Duplessis, entre la rue Olivier-Lejeune et le boulevard Rivière-des-Prairies. Ajout de voies, aménagement de trottoirs et prolongement de la piste cyclable: à terme, ce tronçon caractérisé par les nids de poule devrait carrément changer de visage.

Commencés au début de l’été 2012, les travaux du prolongement du boulevard Maurice-Duplessis sont en passe de s’achever. Alors que des retards avaient perturbés l’ouverture du tronçon situé autour de la gare de Rivière-des-Prairies fin 2015, la dernière partie de cet aménagement devrait être conclue au printemps 2017, après une pause hivernale.

Trous dans la chaussée, route abimée, absence de marquage au sol et d’espaces pour les piétons: d’importantes rénovations s’avèrent nécessaires pour rendre attractif ce petit kilomètre bordée d’une usine et d’entrepôts.

Cette partie du boulevard, emprunté par de nombreux poids lourds, «a besoin d’amour et de tendresse», affirme le conseiller d’arrondissement Manuel Guedes.

«Ces aménagements sont urgents. Ce coin était vraiment délaissé et parfois, pouvait être dangereux pour les véhicules. On a fait beaucoup de réparations temporaires, mais ce n’est pas suffisant. Ce projet rendra toute son harmonie à ce boulevard», poursuit l’élu.

Un élargissement de la route
De nombreux travaux devraient être réalisés, à commencer par la création d’une double-voie, contre une seule pour l’instant, vers l’est et vers l’ouest, plus conforme à la continuité du boulevard Maurice-Duplessis qui, en direction de Montréal-Nord, se poursuit sur trois voies dans les deux sens.

La piste cyclable déjà en fonction entre la gare et la rue Olivier-Lejeune sera également prolongée. Et des trottoirs seront érigés pour les piétons qui doivent actuellement traverser des zones fréquentées par de multiples camions pour rejoindre par exemple les arrêts de bus installés sur ce tronçon.

Pour ce faire, la Ville, qui a la responsabilité de cette rénovation dont le budget n’a pas été communiqué, prévoit d’élargir la chaussée en utilisant des terrains non-utilisés, voire abandonnés, de part et d’autre de la voie.

Des arbres également plantés
Au long de ce tracé, des arbres et de la verdure seront aussi mis en place pour «embellir le lieu, encourager le développement durable et combattre les ilots de chaleur», précise Nathalie Pierre-Antoine, conseillère du district de RDP.

De nouveaux éclairages devraient également être implantés et des décorations lumineuses temporaires pourraient être ajoutées, «pour Noël par exemple», ajoute M. Guedes.

Ouverture de commerces encouragée
À travers ces travaux, qui permettront notamment de relier en toute sérénité la gare de RDP ouverte fin 2014 et le Train de l’est, l’arrondissement souhaite promouvoir le commerce de proximité. Particulièrement autour du nouveau quartier résidentiel entourant la rue Olivier-Lejeune.

«Rivière-des-Prairies prend de l’ampleur depuis plusieurs années. Des habitations ne cessent de se développer et ce boulevard doit être à la hauteur des citoyens», assure Mme Pierre-Antoine.

«Avec la réalisation de cet aménagement, on espère attirer des entreprises. Cela fait partie de notre plan, reprend M. Guedes. Il y a déjà eu suffisamment de retards sur Maurice-Duplessis, j’ai hâte que cela se termine.»

D’autres projets sont actuellement à l’étude sur ce boulevard qui traverse l’arrondissement, notamment l’éventualité d’une voie réservée aux bus dont le plan est actuellement entre les mains de la Société de transport de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!