Plus de 260 emplois seront créés dans le secteur des produits et services en informatique chez Hypertec. L’entreprise basée à Saint-Laurent investira 71,4 M$, incluant 12 M$ du gouvernement du Québec.

Le projet permettra à Hypertec d’assurer la production de serveurs, le stockage dans des centres des données destinés à l’infonuagique ainsi que la récupération du matériel en fin de vie utile.

«C’est une façon responsable de travailler, souligne le premier vice-président aux opérations, Eliot Ahdoot. On ne veut pas envoyer du matériel dans le monde sans le recycler par la suite.»

La plupart des emplois créés concernent le secteur manufacturier viendront gonfler la main d’œuvre actuelle de l’ancienne bâtisse de Nortel, sur la Transcanadienne. Un nouveau centre de données, situé à Pointe-Claire, permettra l’embauche d’une cinquantaine de personnes.

Avec cet investissement, le groupe, qui fête cette année ses 30 ans, espère rapatrier certains types d’emplois.

«On fait de la recherche avec McGill pour élaborer des châssis en plastique. C’est quelque chose qui, depuis 20 ans, se faisait en Asie et on aimerait ramener ça à Montréal», explique le vice-président.

Soutien
«Cette initiative permettra au Québec de renforcer ses infrastructures numériques. Nous voulons stimuler davantage le virage vers l’économie numérique», a indiqué la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, lors de la visite des chaînes de montage vendredi.

Québec souhaite ainsi consolider la position de Montréal comme plaque tournante mondiale des technologies de l’information et des communications (TIC).

«Hypertec a toujours été un chef de file, commente la directrice générale de Développement économique Saint-Laurent (DESTL), Josée Chiasson. Avec leur conscience environnementale de récupérer les matériaux informatiques, c’est un bel exemple de manufacturier de l’avenir.»

Hypertec entend également travailler avec les étudiants de diverses universités locales pour assurer la relève en plus d’entretenir des relations étroites avec ses fournisseurs, dont certains sont à Saint-Laurent.

«Cette nouvelle va encourager d’autres industries à se joindre au mouvement d’innovation», assure le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent – Mont-Royal, Éric Daignault.

Les produits et services informatiques d’Hypertec, qui vont du logiciel au centre de données en passant par la gestion d’équipements et de télésoins à domicile, sont utilisés dans divers secteurs, notamment gouvernementaux, pétroliers et financiers dans 80 pays.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus