Samantha Velandia/TC Media Le Dr Pascal-André Vendittoli tient la prothèse utilisé lors du remplacement totale de la hanche.

Pour la première fois au Canada, une équipe médicale a réussi à faire un remplacement totale de la hanche en chirurgie d’un jour, une procédure qui exige normalement de 2 à 5 jours d’hospitalisation. Ce sont les spécialistes de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) dans l’est de Montréal qui ont réussi à accomplir cette prouesse le 4 août dernier.

La chirurgie qui a duré près d’une quarantaine de minutes, a permis au patient de rentrer chez lui à peine quelques heures après l’opération. Un temps record pour ce type d’intervention selon les explications de Pascal-André Vendittoli, chirurgien orthopédiste à l’HMR.

«Il s’agit d’une chirurgie majeure que nous avons réussi à optimiser en changeant nos façons de faire, notamment en ce qui concerne la préparation du patient, l’utilisation de médicaments préemptifs avant l’opération ainsi qu’en ayant recours à des nouvelles techniques pendant la chirurgie.»

Au moment d’écrire ces lignes, seulement deux autres équipes dans le monde réalisent ce type d’intervention dans des délais semblables, soit en Norvège et à Chicago aux États-Unis.

Le Dr Vendittoli a d’ailleurs visité les installations d’un hôpital de cette ville américaine afin de perfectionner le protocole mis en place par son équipe.

«Il y a beaucoup de choses que nous avons changé, mais le fait d’utiliser un nouveau type d’anesthésie, de faire une incision moins invasive, d’utiliser de la colle plutôt que des points de suture cela raccourci le séjour à l’hôpital et offre une meilleure expérience à nos patients.»

Ce nouveau protocole financé en partie par la Fondation de l’HMR, pourra être utilisé par 200 patients au cours de deux prochaines années.

«Il s’agit d’un premier projet-pilote afin d’évaluer si on peut l’implanter à long terme. Cela coûte un peu plus cher en raison des médicaments et de la technique que nous utilisons, mais il y a moins de frais associés à l’hospitalisation et aux possibles complications alors tout ça devra être évalué en temps et lieu», indique le docteur Vendittoli.

Ce dernier n’est toutefois pas en mesure d’affirmer que cette nouvelle façon de faire aura pour résultat de désengorger les listes d’attente en matière de soins orthopédiques.

«Le problème est l’accès limité aux salles d’opération, alors nous ne savons pas si les sommes économisées au niveau de l’hospitalisation pourront être réinjectées dans l’accès aux salles, ce sont des choses qui seront déterminées par l’administration de l’hôpital, entre autres.»

Des patients satisfaits

François Marien à son domicile de Terrebonne quelques jours après son opération.

François Marien à son domicile de Terrebonne quelques jours après son opération.

Opéré le 4 août dernier, François Marien, le premier patient à avoir accepté de prendre part à ce nouveau protocole, est rentré à son domicile de Terrebonne une dizaine d’heures après son opération.

Depuis, il est aussi autonome qu’il l’était avant l’intervention, selon ses explications.

«Deux heures après la chirurgie j’étais capable de marcher. J’ai pu monter des marches la journée même. C’est impressionnant, dit-il. Je n’ai pas eu des saignements, pas de nausées, rien de ça.»

Il s’est dit «satisfait» des services reçus, notamment le lien réalisé par l’hôpital auprès du Centre local de services communautaires (CLSC) de sa ville. «Le service était impeccable», dit-il.

Même son de cloche du côté de Louis Delagrave, le deuxième patient à suivre ce protocole opéré tôt hier matin.

Louis Delagrave, le deuxième patient à subir cette opération avec ce même protocole se repose aux installations de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Louis Delagrave se repose aux installations de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.matin.

«Je suis quelqu’un de fragile alors je m’attendais à être un peu malade à mon réveil, mais tout s’est bien passé. Je peux bouger mes jambes et je me sens en forme», raconte-t-il.

L’équipe d’orthopédie de l’HMR offre le remplacement articulaire en chirurgie d’un jour pour la chirurgie de la hanche et du genou. On estime moyen terme, environ 70% des patients pourraient en bénéficier.

Chaque année, près de 600 patients ont recours à une chirurgie de prothèse totale de la hanche à cet hôpital.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!