Audrey Gauthier/TC Media La caisse Desjardins du Centre-Est de la métropole pourrait être fusionnée à deux autres succursales au cours des prochains mois.

Les caisses Desjardins du Centre-Est de la métropole, Saint-Donat de Montréal et Mercier-Rosemont pourraient devenir une seule et même institution financière au cours de la prochaine année.

Les trois succursales ont lancé un règlement de fusion afin de réunir sous un même nom les trois établissements d’Anjou, Saint-Léonard et Mercier-Ouest.

«Lors de réflexions entre les différents dirigeants des caisses, nous avons réalisé que nous avions beaucoup de similitudes, notamment au sujet des habitudes de consommation de nos membres et de nos territoires, qui sont contigües», indique Alain Fredette, président du conseil d’administration de la caisse Desjardins du Centre-Est de la métropole.

Les sept points de service des trois succursales resteront ouverts, rassure le président.

«La nouvelle caisse sera plus solide financièrement. Ce n’est pas que les trois entreprises ne sont pas en bonne santé. Ce n’est pas pour ça que nous envisageons la fusion», précise M. Fredette.

Pour les dirigeants, cette fusion aura de nombreux avantages, autant pour les membres que les employés.

«Il y aura un meilleur développement du marché, davantage d’opportunités pour les employés dans leur développement de carrière et ça va faciliter la rétention du personnel», énumère M. Fredette.

Il y aura quelques changements techniques pour les membres, notamment des modifications dans les numéros de folio et de transit pour une «minorité» des 84 400 personnes qui seront regroupées sous la nouvelle caisse.

«Les changements pour les membres se feront sentir davantage dans l’offre de service. En ayant une plus grande clientèle, notre équipe-conseil sera plus spécialisée dans ses produits pour offrir des suggestions ciblées», informe Nathalie Charland, directrice des ressources humaines et des communications à la caisse Desjardins du Centre-Est de la métropole.

«Une plus grande caisse permet d’avoir davantage de ressources humaines et donc une équipe de conseillers plus spécialisés et des conseils plus précis» Nathalie Charland

«Il est même possible d’offrir de nouveaux produits. Nous aurons une équipe plus forte», renchérit M. Fredette.

Jour de vote
Pour que le projet de fusion aille de l’avant, les membres des trois caisses doivent voter lors d’une assemblée extraordinaire, qui se déroulera le 18 septembre.

«Il faut obtenir l’approbation des deux tiers de l’assemblée dans chacune des caisses pour que le projet aille de l’avant», précise M. Fredette.

Si le projet est accepté, la fusion sera effective dès le 1er janvier 2018.

«Les membres seront informés par courriel ou dans notre infolettre», rassure Mme Charland, ajoutant que tous les chèques émis avec les numéros de folio et de transit d’avant la fusion seront acceptés pour une durée approximative de deux ans.

Si la fusion est approuvée, la nouvelle institution sera baptisée caisse Desjardins Centre-Est de Montréal.

Les assemblées extraordinaires
Les trois succursales, caisse Desjardins Centre-Est de la métropole, Mercier-Rosemont et Saint-Donat de Montréal tiendront leur assemblée extraordinaire le 18 septembre, à 19h. Les membres de chaque succursale pourront s’y présenter afin d’obtenir de l’information sur la fusion et pour voter sur celle-ci.

  • Caisse Desjardins du Centre-Est de la métropole:
    Buffet Roma, Salle Royale (8050, rue de Chamilly)
  • Caisse Desjardins de Mercier-Rosemont
    Plaza Antique, Salle Vénus (6086, rue Sherbrooke Est)
  • Caisse populaire Desjardins Saint-Donat de Montréal
    Plaza Antique, Salle Apollo-Zena (6086, rue Sherbrooke Est)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!