Nicolas Ledain / TC Media La nouvelle cuisine de la table ronde de Saint-Léonard permet d’améliorer la performance de l’organisme.

Deux fours à hydroconvection, une cuisinière, un refroidisseur et deux chambres réfrigérées… La table ronde de Saint-Léonard rouvre ses portes dans une cuisine flambant neuve après cinq mois d’activité partielle. Le site se prépare a accueillir ses bénéficiaires.

« Je passe du vélo à la Cadillac », plaisante Martin Rico, le chef de la table ronde de Saint-Léonard en contemplant sa nouvelle cuisine.

La comparaison fait sourire, mais elle est pourtant pertinente tant les nouveaux équipements de l’organisme communautaire gagnent en performance par rapport aux anciens. « Tout l’équipement de base est passé dans une nouvelle catégorie. On a doublé notre capacité de production sinon plus », estime Charles Cousineau, le directeur général de la table ronde.

Durant les cinq derniers mois de travaux, cet espace qui accueille les personnes démunies a tourné à bas régime. L’équipe a été employée à temps partiel et a dû quitter sa cuisine pour rejoindre une salle annexe dans laquelle n’ont été préparés que des plats surgelés et quelques buffets. Le retour dans ces nouveaux locaux immaculés est donc accueilli avec bonheur. « C’est merveilleux ! Il y a eu beaucoup d’efforts de faits pour avoir ces beaux jouets, explique Martin Rico. Il nous faut deux ou trois semaines pour tout prendre en main, mais tout va être plus facile maintenant. »

Avec deux fours à hydroconvection qui peuvent accueillir vingt plats, une nouvelle cuisinière qui combine deux fours conventionnels, un refroidisseur pour assurer l’innocuité des aliments, une chambre froide, une chambre de congélation et un réchaud, la table ronde gagne en performance et en qualité.

« On réduit le temps de cuisson et on améliore la conservation. Ce sera meilleur, car il y aura moins de phénomène de séchage, ce sera plus juteux et donc plus savoureux », se réjouit Charles Cousineau.

Ces nouveaux équipements ont été financés par l’arrondissement à hauteur de 539 000 $ et par la table ronde grâce à une aide extérieure de 150 000 $. Les anciens fours et frigos vont être réutilisés dans la cuisine annexe qui sert d’espace collectif et de salle de cours pour initier les enfants et les jeunes parents à la gastronomie.

Une implication dans les écoles
Les bénéficiaires inscrits pourront de nouveau profiter des dîners des lundi et mercredi midis et du souper du vendredi soir à partir du lundi 20 mars, date officielle de reprise des activités.

La table ronde ambitionne aussi de développer de nouveaux partenariats grâce à cette cuisine performante. Elle souhaite notamment élargir la couverture de la mesure alimentaire proposée dans les écoles. Ce dispositif permet d’offrir des repas à 1 $ pour les enfants issus de milieux socio-économiques défavorisés. « Nous étions limités dans nos possibilités, mais maintenant j’ai les équipements pour m’impliquer avec les écoles », détaille le directeur général de l’organisme communautaire qui attend encore une autorisation du gouvernement provincial.

Pour compenser les désagréments provoqués par la fermeture partielle de la table ronde durant ces cinq derniers mois, Charles Cousineau promet aussi une surprise gustative à la centaine d’habitués du centre communautaire dans les semaines à venir.

La table ronde est un organisme communautaire installé depuis 2002 à Saint-Léonard. Avec une souscription annuelle de 5 $, les bénéficiaires peuvent profiter de trois repas complets à 4 $ les lundis et mercredis midis et les vendredis soirs. Une liste de 30 plats congelés à 3,50 $ est également proposée aux membres.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!