Archives TC Media Pascal Gosselin compte poursuivre les actions, la prévention et la sensibilisation à Saint-Léonard afin d'y diminuer la criminalité.

Le poste de quartier (PDQ) 42 de Saint-Léonard a également connu une baisse de sa criminalité en 2016 alors qu’on y constate une diminution de l’ordre de 12% comparé à 2015.

Les crimes contre la personne et la propriété ont diminué de 14% et 11% respectivement, mais la plus forte baisse a été réalisée dans les autres infractions au Code criminel, notamment dans les infractions contre l’administration de la loi et de la justice (-44%).

«Pendant de nombreuses années, il y a eu beaucoup d’efforts de prévention et de sensibilisation. C’est un ensemble de mesures qui a permis d’avoir un impact sur la criminalité. Les gens sont aussi plus prudents», indique le commandant du PDQ 42, Pascal Gosselin.

Toutefois, certains secteurs ont connu des hausses significatives, notamment dans les fraudes (+19%) et les agressions sexuelles (+46%).

«Il y a eu beaucoup d’événements médiatiques pendant quelques années qui incitaient les victimes d’agression sexuelle à porter plainte. Avec nos partenaires, nous soutenons aussi de plus en plus les victimes. Néanmoins, il faut préciser qu’une augmentation des statistiques ne veut pas dire une augmentation du nombre d’agressions. Les rues ne sont pas plus dangereuses aujourd’hui qu’en 2015 pour les agressions sexuelles», affirme le commandant Gosselin.

Les fraudes touchent particulièrement les aînés à Saint-Léonard, une «population plus vulnérable». C’est pourquoi de nombreuses actions de prévention et sensibilisation ont été effectuées en 2016-2017 par les policiers du PDQ 42 pour tenter de les informer de la situation.

«La criminalité est en évolution. Quand j’ai commencé dans la police, il y avait davantage de vols de banque. Aujourd’hui, c’est beaucoup de la cybercriminalité. Les aînés n’ont pas tous les mêmes connaissances des nouvelles technologies ni ne s’y sentent à l’aise. C’est pourquoi nous avons mis des efforts particuliers sur cette clientèle l’année dernière», souligne le commandant Gosselin.

Afin de poursuivre les efforts pour diminuer la criminalité dans le secteur, Pascal Gosselin organisera une rencontre à l’automne avec les organismes et partenaires locaux pour connaître leurs besoins et leurs problématiques et ainsi dresser un diagnostic du quartier. Il s’en inspirera pour mettre en place des actions ciblées qui seront réalisées au cours de la prochaine année.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!