Audrey Gauthier/TC Media Les Léonardois participent de plus en plus à la collecte des matières recyclables.

L’arrondissement de Saint-Léonard recycle de plus en plus alors qu’il est le troisième territoire de la Ville de Montréal ayant connu la plus importante évolution du taux de récupération de ses matières recyclables, de 2014 à 2016.

Selon le Portrait 2016 des matières résiduelles de l’agglomération de Montréal, Saint-Léonard récupère 54% de ses matières recyclables, soit une augmentation de 5% comparativement à 2014. Seuls deux autres arrondissements ont connu une plus forte hausse pour la même période, soit Montréal-Nord (9%) et Saint-Laurent (6%).

«Nous sommes super contents, s’enthousiasme le maire d’arrondissement, Michel Bissonnet. Nous rattrapons le temps perdu.»

Pour le maire, cette amélioration est due, en partie, aux résidents qui sont de plus en plus sensibilisés à l’importance du recyclage.

«Beaucoup d’efforts ont été déployés auprès de nos citoyens, mais nous avons également fait des efforts lors de nos événements. La Fête du citoyen est écoresponsable alors que nous y récupérons le maximum de matières organiques et recyclables», souligne l’élu.

Les commerces ont également été mis à contribution, dans le cadre du programme En affaires, on récupère de l’Écoquartier de Saint-Léonard.

«Grâce au programme, 170 nouvelles entreprises se sont inscrites à la collecte municipale des matières recyclables, l’année dernière. Ça fait un total de 345 participants sur 670 industries. Et ce n’est pas fini», fait valoir M. Bissonnet.

«Nous avons fait beaucoup d’efforts au cours des dernières années pour inciter les gens à récupérer, notamment avec des billets de courtoisie, des conférences et des ateliers dans les camps de jours et les écoles», mentionne Esther Tremblay, de l’Écoquartier de Saint-Léonard.

Encore du travail à faire
Même si Saint-Léonard ne se situe qu’à 6% du taux de récupération des matières recyclables de l’agglomération de Montréal, il est toujours l’un des arrondissements qui recycle le moins.

Seulement deux territoires récupèrent moins que Saint-Léonard, soit Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (49%) et Anjou (52%).

«Il faut continuer de sensibiliser les résidents pour qu’ils deviennent des citoyens écoresponsables. Qu’ils réalisent que s’ils choisissent de consommer un produit, ils ont également le choix de la façon de s’en départir», explique Mme Tremblay.

«En récupérant davantage, on diminue la quantité de déchets produits. Nous sommes sur la bonne voie. Il faut s’améliorer et on va s’améliorer», lance M. Bissonnet.

Le maire s’est donné l’objectif de dépasser les résultats de l’agglomération de Montréal, au cours des prochaines années.

Les résidus alimentaires

Saint-Léonard s’est également amélioré pour ce qui touche la récupération des matières organiques, alors que 11% des matières ont été récupérées en 2016, soit 4% de plus qu’en 2014.

L’arrondissement a instauré sa première collecte des résidus alimentaires en mai 2016 dans une partie de son territoire. Malgré quelques problèmes au cours du premier mois, l’engagement de la population a surpris l’administration locale.

«Aujourd’hui, nous avons deux secteurs qui y participent et la participation est forte. Il y a un engouement. Les gens veulent récupérer», souligne la chargée de communication de Saint-Léonard, Maude Chartrand.

Pour le maire Michel Bissonnet, les résultats ne peuvent que s’améliorer alors que la collecte sera implantée dans tout l’arrondissement d’ici 2020.

Quelques chiffres
En 2016, Saint-Léonard a récupéré:

  • 5665 tonnes de matières recyclables, soit 69 kg par personne annuellement
  • 1483 tonnes de matières organiques, soit 18 kg par personne annuellement
  • 3482 tonnes de résidus de construction, de rénovation et de démolition résidentiels et d’encombrants
  • 92 tonnes de résidus domestiques dangereux

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!