Archives TC Media L'un des terrains municipaux suggérés par la Ville de Montréal est situé sous une ligne électrique.

La Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ) rejette les terrains proposés par la Ville de Montréal pour y construire une nouvelle école à Saint-Léonard, car ceux-ci ne sont pas «adéquats».

La Ville de Montréal a présenté une liste de ses terrains ainsi que des terrains de particuliers que la CSPÎ pourrait acquérir en vue d’y construire une école. Toutefois, le président de la CSPÎ les a tous refusés.

«Il y a des terrains vacants à Montréal, mais ils sont trop petits ou mal situés», déplore Miville Boudreault.

Selon des documents obtenus par TC Media grâce à la Loi d’accès à l’information, de nombreux terrains proposés étaient des espaces verts, comme des parcs ou des jardins communautaires, d’autres étaient situés le long de l’autoroute Métropolitaine ou sous une ligne d’Hydro-Québec.

«Neuf terrains proposés sur 10 étaient des parcs. Les autres étaient trop petits pour y construire une école», souligne M. Boudreault.

Cette situation n’est pas unique à la CSPÎ. La Commission scolaire de Montréal avait, elle aussi, rejeté la liste de terrains proposés par l’administration centrale, car ceux-ci étaient non-développables, rapportait le journal La Presse, cet automne.

La construction de nouvelles écoles devient urgente, car Saint-Léonard connaît une hausse constante de sa clientèle scolaire depuis plusieurs années.

Depuis 2010, une école secondaire et sept écoles primaires ont été agrandies dans le quartier, dont certaines à deux reprises. De plus, le Centre Ferland, un établissement de formation générale aux adultes situés sur la rue Colbert, sera converti en école primaire en 2018 pour répondre à l’augmentation constante d’écoliers.

«Depuis mon entrée en poste, il y a trois ans, ce sont 900 nouveaux élèves qui se sont ajoutés à Saint-Léonard, ça correspond à deux nouvelles écoles primaires», soutient Miville Boudreault, président de la CSPÎ, lors de la pelletée de terre officielle du Centre Ferland.

«La Ville ne peut pas créer de terrain» -Miville Boudreault


Toujours en discussion

Malgré tout, le président assure qu’il peut travailler avec la Ville pour répondre à la demande grandissante d’établissements scolaires.
«La Ville est notre partenaire. Elle est au courant de nos chiffres et de la situation et nous parlons avec elle pour trouver des solutions», affirme M. Boudreault.

Parmi les collaborations entre les deux institutions, le président mentionne le projet immobilier du site Albert-Hudon, à Montréal-Nord.

«Le promoteur a réservé un terrain pour y construire une école. Les discussions se poursuivent entre la Ville et l’entrepreneur et ils tiennent compte des besoins d’une future école dans ce secteur. C’est très positif», se réjouit M. Boudreault.

En attendant, le président poursuit ses recherches de solutions pour répondre à une clientèle toujours en augmentation.

Quelques terrains proposés

  • Sous une ligne électrique
    La Ville de Montréal a proposé deux terrains à l’angle des rues Jarry et Arthur-Péloquin. Toutefois, actuellement on y retrouve un jardin communautaire ainsi que l’un des deux seuls parcs à chien de l’arrondissement. De plus, ces terrains sont situés sous une ligne d’Hydro-Québec.
  • Dans un parc
    La Ville a proposé plusieurs parcs pour y construire une école. Toutefois, grand nombre de ces parcs ont déjà une école, dont le parc central avec l’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry, le parc-école Laurier-Macdonald avec l’école secondaire Laurier-Macdonald et le parc Ladauversière avec l’école primaire du même nom.
  • Chez les pompiers
    L’un des terrains municipaux suggérés est situé sur la rue Antonio-Dagenais, à proximité de l’autoroute métropolitaine et du boulevard Lacordaire. Cependant, le terrain est actuellement utilisé par la caserne de pompiers 22.
  • Le long de l’autoroute
    La Ville de Montréal a proposé un terrain à l’angle des rues de la Salette et Jarry. Actuellement, on y retrouve, entre autres, le garage municipal de Saint-Léonard, mais l’arrondissement compte le déménager éventuellement. Les demandes auraient déjà été déposées à la Ville, il y a quelques années. Un petit problème pour la CSPÎ, ce terrain est situé le long du boulevard Métropolitain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!