Audrey Gauthier/TC Media De nombreuses résidences ne respectent pas les règles de verdure dans le Domaine des Grandes-Prairies.

La Ville de Montréal devrait annoncer des mesures de réaménagement d’ici la fin du mois pour accommoder les propriétaires du Domaine des Grandes-Prairies dont les terrains ne sont pas suffisamment verdis.

En juin 2017, des inspecteurs de l’arrondissement de Saint-Léonard avaient constaté que des lots du Domaine des Grande-Prairies étaient trop bétonnés. Une lettre avait ainsi été envoyée aux citoyens concernés, créant confusion et colère au sein du quartier. L’arrondissement s’était dit en mode solution pour résoudre le problème.

Il en a soumis plusieurs à la Ville centre pour réaménager certains espaces. À noter que le pourcentage de terrain verdi sera réévalué. « Après l’entente sur le pourcentage de verdure [acceptée], nous devrons modifier notre règlement, ce qui implique des délais supplémentaires, mais au moins, à ce moment-là, les citoyens sauront à quoi s’en tenir », souligne le conseiller de ville à l’arrondissement de Saint-Léonard, Dominic Perri.

La réglementation actuelle de l’arrondissement prévoit initialement que 50% des terrains doit être verdi, dont au moins 20% à l’avant. Ces pourcentages excluent la maison, l’emplacement de piscine, d’escaliers et de balcon

« Le problème, c’est que les entrées de garage ont une ouverture de sorte qu’on ne peut pas mettre plus d’espace vert. Les maisons jumelées ont un plus gros problème que les maisons détachées. On va faire notre part et les citoyens vont faire leur part », souligne M. Perri, aussi président du Comité consultatif d’urbanisme.

La possibilité de mettre à l’amende les résidents qui « ont exagéré et qui ont 5% d’espace vert » demeure écartée, mais ceux-ci « devront se conformer. » 

Les résidents du Domaine devront assumer les frais de réaménagement. Les coûts varieront pour chacun d’entre eux.

En contrepartie, l’arrondissement ajoutera des arbres sur le domaine public afin d’augmenter la verdure dans le secteur. Les végétaux devraient être plantés sur la marge du boulevard des Grandes-Prairies adjacente au Domaine et sur la rue Michel David.

À la construction du Domaine, l’arrondissement avait mis en évidence le manque d’espace vert au sein des plans. Ces indications ne se seraient toutefois pas rendues à l’entrepreneur Développement Domon. 

L’arrondissement de Saint-Léonard est également en attente de l’autorisation de la Ville de Montréal pour la mise en place d’un miniparc près des rues Antonino-Spada et Michel David. Il devrait être aménagé avant la fin de l’année 2018.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!