Archives TC Media L'incendie du Domaine Choisy avait forcé l'évacuation de plus de 100 personnes.

Le nombre d’interventions des pompiers sur le territoire léonardois est sur une pente ascendante, si l’on compare à 2012 et 2013. Selon le rapport annuel du Service de sécurité incendie de la Ville de Montréal (SIM), environ 250 interventions de plus que les années précédentes ont été effectuées en 2014, pour un incendie ou pour une autre raison.

Rendu public ce printemps, le rapport indique que les pompiers qui œuvrent dans l’arrondissement ont répondu à 4647 appels en 2014, comparativement à 4390 en 2013 et 4372 l’année précédente.

Toujours en 2014, 35 de ces appels concernaient des incendies. En 2013, 27 incendies ont été répertoriés et en 2012, 42.

Feux volontaires
Si seulement 8 % des incendies qui prennent naissance sur tout le territoire de l’Île de Montréal sont déclarés comme «volontaires», il arrive souvent que ce genre de brasier ait lieu à Saint-Léonard. Le plus grand nombre de ces incendies sont provoqués dans des véhicules.

D’ailleurs, le 20 novembre 2014, deux véhicules ont été la proie d’un incendie suspect, rue Madère, près de la rue Jarry.

Lorsque les policiers et les pompiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et du Service d’incendie de Montréal (SIM) s’étaient rendus sur les lieux, ils avaient constaté que les flammes étaient vives.

Ils avaient aussi remarqué que le feu s’était propagé à un troisième véhicule qui était à proximité. L’enquête avait été confiée à la section des incendies criminels, qui avait effectué des analyses techniques poussées, afin d’établir la méthode utilisée pour enflammer les véhicules.

Quelques mois plus tard, en mars, un autre incendie du genre a eu lieu. Le feu avait ravagé une automobile, stationnée en bordure de la rue du Mans, entre l’autoroute 40 et le boulevard Lacordaire.

Imposants brasiers
D’autres incendies importants ont aussi eu lieu à Saint-Léonard, dans les derniers mois.

Entre autres, le Domaine Choisy a été la proie des flammes en mars. L’immeuble à logements, de la rue Bélanger, au coin de la rue Valdombre, avait été gravement endommagé. Une centaine de personnes avaient dû être évacuées et trois autres avaient été blessées.

L’incendie qui avait ravagé un immeuble du boulevard des Grandes-Prairies avait aussi beaucoup fait jaser.

Un bon samaritain, Hichem Ayoub, était entré dans un appartement en feu pour y sauver le propriétaire, qui gisait, inconscient derrière la porte principale.

L’homme a récemment été récompensé par l’organisme Jeunesse au Soleil pour son geste de bravoure.

Vérifier les batteries
Dans l’espoir de diminuer le nombre d’incidents et pour s’assurer qu’un plus grand nombre de foyers soient munis d’un avertisseur de fumée fonctionnel, la Brigade de l’avertisseur de fumée a visité des dizaines de milliers de logis partout dans la métropole, au cours de la dernière année.

Au total, plus de 7500 avertisseurs munis de pile au lithium ont été remis et installés. Dans 2800 autre cas, seulement une pile était nécessaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!