Collaboration spéciale L'arrondissement de Saint-Léonard a adopté son plan d'action local en accessibilité universelle, une première à Montréal.

Saint-Léonard est le premier arrondissement à lancer un plan d’action local en accessibilité universelle.

Les élus ont adopté le document, lors du dernier conseil d’arrondissement de l’année 2015, le 7 décembre dernier.

«Saint-Léonard est le champion en accessibilité universelle ainsi que dans le programme Municipalité amie des aînés (MADA). Il est en avance sur beaucoup d’arrondissements. C’est un modèle à suivre et je donne des coups de coude à des élus pour que leur arrondissement suive le pas», lance Monique Vallée, responsable du développement social et communautaire et de l’itinérance au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Depuis 2010, l’arrondissement met en place des initiatives pour inclure les 21 445 résidents du secteur vivant avec une incapacité, soit 35% de la population de Saint-Léonard. Lors des travaux de rénovation au stade Hébert et à l’aréna Martin Brodeur, l’arrondissement a d’ailleurs fait construire des aménagements accessibles universellement.

«Saint-Léonard est proactif. Nous avons déjà le réflexe de favoriser l’accessibilité universelle dans nos projets, notamment de construction et de rénovation», souligne Lili-Anne Tremblay, conseillère d’arrondissement et responsable de ce dossier à Saint-Léonard.

L’arrondissement a même reçu une distinction de la Ville de Montréal pour ses actions.

«La création du comité local pour un plan d’action concerté a été un coup de cœur parmi les réalisations remarquables en accessibilité universelle 2012-2014 de la Ville de Montréal», révèle Mme Vallée.

Toutefois, selon le RAPLIQ, ce plan ne répond pas aux besoins des personnes à mobilité réduite.

Les actions
Dans son plan d’action 2016-2018, l’administration locale présente 56 actions classées sous quatre axes, soit l’architecture et l’urbanisme; les programmes, services et emploi; les communications municipales et la sensibilisation et formation. L’arrondissement aura trois ans pour toutes les concrétiser.

«L’action la plus importante que nous devons réaliser rapidement est de rendre nos neuf pavillons de parcs accessibles. Nous voulons également continuer d’aménager nos circuits d’entraînement pour aînés, car ils ne sont pas encore tous adaptés», affirme Mme Tremblay.

L’arrondissement a déjà commencé les démarches pour ses deux actions. Les élus ont voté une enveloppe de plus de 1,6 M$ pour la réfection des pavillons de parc, cet automne. Lors du conseil d’arrondissement de décembre, ils ont octroyé un contrat pour la fourniture et l’installation d’équipements d’exercice extérieur aux parcs Coubertin, Ferland, Giuseppe-Garibaldi, Hébert et Luigi-Pirandello pour un total de 168 926,57$.

Parmi les autres actions proposées, l’arrondissement souhaite notamment enrichir la collection de livres audio et à gros caractères dans les bibliothèques, rendre accessibles les jardins communautaires aux personnes ayant une limitation fonctionnelle, construire des rampes d’accès pour handicapés aux endroits requis lors des travaux de réfection routière et rendre accessible universellement la piscine extérieure du parc Pie-XII.

Le plan d’action local en accessibilité universelle 2016-2018 de Saint-Léonard peut être consulté et téléchargé sur le site Web ville.montreal.qc.ca/st-leonard. Des copies imprimées du document sont aussi disponibles au bureau Accès Saint-Léonard, au 8400, boulevard Lacordaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!