Plusieurs activités, dont un match de hockey opposant des équipes dirigées par Marc Bergevin et Guy Lafleur, ont permis à Partageons l’espoir de recueillir 45 000$ au cours de la fin de semaine dans le cadre de sa campagne visant à amasser 2 M$ pour rénover ses locaux.

L’organisme de Pointe-Saint-Charles proposait un encan silencieux qui mettait notamment aux enchères un chandail autographié de Carey Price, un bâton signé par Max Pacioretty et des billets pour des parties des Canadiens. Une danse ainsi qu’un match de hockey de rue avec les enfants du quartier figuraient aussi au programme.

Le moment fort du week-end a sans doute été la première édition du match Partageons la puck présentée le 12 novembre à l’aréna Saint-Charles. Cette partie amicale opposait l’équipe de Partageons l’espoir dirigée par Marc Bergevin à la formation du Pub Lord William pilotée par Guy Lafleur. Les joueurs de Partageons l’espoir ont remporté une victoire décisive par le compte de 9-1.

Retour aux sources
Pour Marc Bergevin, directeur général des Canadiens, ce match disputé à l’aréna de la rue d’Hibernia avait une saveur particulière. «Je reviens aux sources de ma jeunesse. C’est là que j’ai mis des patins pour la première fois à l’âge de cinq ans», se remémore celui qui a grandi dans le quartier.

Revenu s’établir dans Pointe-Saint-Charles au printemps dernier, il a accepté de s’associer à la campagne de collecte de fonds de Partageons l’espoir. «La cause vient me chercher. Je suis un petit gars de Pointe-Saint-Charles, alors si je peux redonner à mon quartier», explique Marc Bergevin, qui a déjà été camelot pour la Voix Pop.

Pour lui, il s’agit d’un engagement à long terme. «Je suis là cette année et je serai là tant que Partageons l’espoir le voudra. La cause me tient à cœur», insiste-t-il.

Objectif de 2 M$
L’organisme loge depuis 2004 dans l’ancienne église Grace Church située sur la rue Fortune. Le bâtiment construit en 1892 nécessite d’importants travaux de réfection.

«Nous devons refaire la toiture, remplacer les fenêtres et rénover les toilettes», explique la directrice générale, Fiona Crossling.

L’objectif est de recueillir 2 M$. Il est atteint à un peu plus de 60% alors que l’organisme a en caisse 1,3 M$ grâce entre autres à une contribution de la Ville de Montréal, du gouvernement du Québec et du Conseil du patrimoine religieux.

«C’est très bien, mais il y a encore un bon bout de chemin à faire», note Mme Crossling. D’autres activités de collecte de fonds se tiendront au cours des prochains mois.

Partageons l’espoir offre des programmes de soutien aux résidents du Sud-Ouest et de Verdun, incluant une banque alimentaire qui dessert 1400 personnes tous les mois, dont 430 jeunes. Il propose aussi aux enfants des programmes pour contrer le décrochage scolaire ainsi que de la formation au travail aux personnes sur l’aide sociale.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus