(Photo: TC Media - Archives) Plusieurs trottoirs de l'arrondissement du Sud-Ouest n'étaient toujours pas déneigés, vendredi midi.

L’entreprise responsable du déneigement des quartiers Saint-Henri, Pointe-Saint-Charles, Griffintown et Petite-Bourgogne sera de nouveau mise à l’amende par l’arrondissement du Sud-Ouest. Pavages d’Amour a accusé d’importants retards dans ses opérations de déneigement, jeudi, particulièrement sur les trottoirs à la suite de la dernière tempête.

«Ils se sont eux-mêmes mis en difficulté, résume le maire Benoit Dorais. Ils n’ont pas réussi à mettre assez d’équipements sur les trottoirs, ce qui a fait en sorte qu’ils ne sont pas passés sur beaucoup d’entre eux une première fois. À la fin de la tempête, leurs chenillettes ne pouvaient pas passer dans 47 cm de neige.»

Selon la politique de déneigement de la Ville de Montréal, le déblaiement des trottoirs doit débuter dès que l’accumulation de neige atteint 2,5 cm. Les entreprises ont huit heures après la fin des précipitations pour compléter leur déblayage, ce qui n’était toujours pas le cas pour Pavages d’Amour, vendredi midi.

«Cela veut dire qu’ils recevront une amende et c’est pour cette raison qu’ils font leur maximum en ce moment. Tant que les trottoirs ne seront pas tous dégagés, le compteur continue à tourner», indique M. Dorais.

Renforts

Vendredi après-midi, 30% du territoire montréalais avait été déblayé, tandis que la proportion était de seulement 15% dans le Sud-Ouest. C’est l’arrondissement qui était le moins avancé dans ses opérations, mais M. Dorais a tout de même constaté une nette amélioration depuis la veille lors de ses visites sur le terrain.

Pour accélérer les opérations, des mesures d’urgence ont été mises en place. La ville-centre a notamment prêté des équipements à trottoir et l’arrondissement Ville-Marie a porté assistance à son voisin.

De plus, deux appareils ont été loués du secteur privé. Benoit Dorais a affirmé que la location était payée à l’heure et que la facture ne devrait pas dépasser les 25 000$.

«On a aussi utilisé des souffleuses dédiées aux parcs et on a acheté d’autres qui nous aideront à faire du déneigement manuel là où les entrepreneurs ne sont pas passés. C’est exceptionnel, je n’ai jamais eu à faire ça en huit ans», ajoute le maire.

Rappelons que le contrat de Pavages d’Amour a été résilié dans le Sud-Ouest en raison de ses nombreux manquements depuis le début de la saison. L’entreprise a reçu plus de 180 000$ d’amende jusqu’à maintenant. Elle doit toutefois terminer son mandat pour cet hiver.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!