(Photo: TC Media - Archives) Ces panneaux devraient être plus présents dans le secteur dès l'automne

Les automobilistes pourront être appelés à réduire leur vitesse sur les grandes artères du Sud-Ouest, dès le mois d’octobre.

Le conseil d’arrondissement a déposé une demande au ministère des Transports (MTQ) la semaine dernière afin de réduire la vitesse de 50 km/h à 40 km/h sur 25 rues passantes telles que Saint-Jacques, Saint-Antoine ou Atwater.

«Si des rues comme Papineau et Saint-Denis sur le Plateau Mont-Royal ont diminué à 40 km/h, je ne verrais pas pourquoi nos artères ne pourraient pas l’être. Ça m’étonnerait de recevoir un avis défavorable», mentionne Craig Sauvé, conseiller de ville du Sud-Ouest.

Le MTQ doit rendre sa décision dans les 90 jours à venir. Si aucune réponse n’est transmise, son silence sera perçu comme une réponse positive.

Sur le boulevard des Trinitaires, l’arrondissement demande de réduire la vitesse de 50 km/h à 30 km/h, afin de rehausser la sécurité des usagers du parc Angrignon et du terminus d’autobus.

D’après les élus, il s’agit d’une artère extrêmement sollicitée, surtout depuis la récente construction de projets immobiliers de haute densité à LaSalle, ce qui explique leur choix de proposer une limite plus sévère.

Selon un rapport publié par PubMed, plusieurs problématiques de sécurité sont reliées à la vitesse et il existe plusieurs arguments en faveur d’une diminution de la rapidité de circulation. «On parle d’une réduction certaine du risque de mortalité lors d’une collision», souligne M. Sauvé.

Mesures d’apaisement
En plus de vouloir imposer une nouvelle limite de vitesse, le Sud-Ouest instaure depuis plusieurs années des mesures d’apaisement de la circulation routière.

Cette année, le budget alloué à l’installation de panneaux de signalisation, de ralentisseurs, de traverses de piétons et de saillies de trottoirs a été bonifié de quelques centaines de milliers de dollars.

Des travaux sont déjà en cours, comme l’installation de plus de 50 dos d’âne aux alentours des parcs et dans les rues résidentielles passantes.

Les risques de mortalité pour un piéton lors d’une collision avec un véhicule roulant à 40 km/h s’évaluent à 10%. Si le véhicule roule à 50 km/h, ils augmentent à 25%.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!