(Photo: Gracieuseté – OCPM) En ce moment, le projet inclut 270 logements, mais le nouveau règlement permet un maximum de 285 unités. Il s'agirait du seul bâtiment aux abords du canal comportant un volet communautaire.

Le promoteur du projet immobilier du 2175, rue Saint-Patrick, aux abords du canal de Lachine dans Pointe-Saint-Charles, pourrait devoir retourner à la table à dessin. Bien qu’en faveur de ce bâtiment à vocations multiples, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a évoqué quelques réserves, notamment le nombre insuffisant de logements sociaux.

Les commissaires de l’OCPM ont reçu un total de 45 interventions écrites et orales, après avoir convié la population locale à s’exprimer sur ce bâtiment de six étages.

Bien qu’une forte majorité se soit montrée favorable au projet dévoilé par St-Luc Habitations en avril 2017, l’OCPM a fait part de son désir de voir augmenter le nombre de logements sociaux, dans son rapport dévoilé publiquement le 11 août.

Les commissaires recommandent dans le rapport «que le nombre de logements sociaux soit le même que celui présenté dans le plan d’architecture déposé en octobre 2016».

Dans les nouveaux plans, en raison de l’agrandissement de la cour intérieure, leur nombre a diminué de 83 à 78, en plus d’inclure 9 studios, ce qui n’était pas prévu au départ.

Le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles déplore aussi le fait que seulement six de ces logements comptent trois chambres alors que plusieurs familles ont des besoins.

Même si l’OCPM est en faveur du projet, plusieurs recommandations ont été faites, dont la création d’un jardin communautaire sur le toit de l’édifice.

Côté architectural, les commissaires souhaitent que l’immeuble s’intègre mieux dans le quartier. Selon le rapport, la brique de couleur bourgogne devrait être le matériel préconisé.

Nouveau règlement
Patrick Varin, le président de Saint-Luc Habitations, a fait l’acquisition de la propriété en 2014. Depuis, il travaille avec le Regroupement Information Logement (RIL) et la Société d’amélioration de Pointe-Saint-Charles (SOCAM) pour la construction d’un bâtiment incluant un volet communautaire.

L’édifice compterait 270 logements, dont 192 condos et 78 logements sociaux. Un espace de 3000 m2 serait également réservé à des activités communautaires.

Comme les plans dérogent à la règlementation d’urbanisme de l’arrondissement, M. Varin a entamé une procédure en vertu de la Charte de la Ville.

Celle-ci permet de procéder à des démarches afin d’adopter un nouveau règlement qui permettrait de donner le feu vert à la construction, malgré que sa hauteur, sa vocation résidentielle et sa densité ne soient pas dans les normes actuelles.

Le quartier Pointe-Saint-Charles, au passé industriel, a subi plusieurs transformations depuis la dernière décennie et demie, parfois au détriment de ses résidents les plus démunis.

Plusieurs organismes sont insatisfaits du nombre de logements sociaux prévus dans les plans et de leur emplacement par rapport à celui des condos. Toutefois, la majorité d’entre eux s’entendent pour dire que les bénéfices que ce projet pourrait apporter à la population locale supplantent largement ses points négatifs.

Le rapport de l’OCPM sera déposé au conseil municipal le 21 août, afin que les élus se positionnent sur l’adoption du nouveau règlement dans les semaines à venir.

M. Varin n’a pas retourné nos appels afin de commenter les conclusions de l’OCPM.

Statistiques

– Au cours des 15 dernières années, il s’est construit 52 logements locatifs et 97 logements communautaires à Pointe-Saint-Charles
– Il s’est construit plus de 600 condos
– Une perte brute de 116 logements locatifs est estimée
– Le pourcentage de logements sociaux sur ce territoire a diminué de 37 à 27%
– Le revenu annuel médian des locataires du quartier est évalué à 26 000$

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!