Photo: Gracieuseté Les élections municipales auront lieu le 5 novembre et le vote par anticipation le 29 octobre.

Chaque semaine, TC Media invite les candidats à la mairie du Sud-Ouest à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée sans aucune modification. Leur participation n’est pas obligatoire.

Pour cette quatrième semaine, nous avons souligné le fait que les commerces privés ne sont pas tenus de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Dans cette optique, que comptez-vous faire pour améliorer l’accessibilité universelle?

Denise Mérineau – Équipe Coderre
L’administration Coderre a lancé en début d’année un programme d’aide à l’accessibilité des commerces, qui comprend une enveloppe globale de 1,6 million $, soit 300 000 $ annuellement d’ici 2021 et la somme de 100 000 $ en 2022. Le programme permet aux commerçants de bénéficier d’une subvention équivalant à 75% du coût des travaux admissibles, pour une somme maximale de 10 000 $.

Les travaux admissibles au programme doivent avoir comme objectif de réduire le plus possible les obstacles pour les personnes à mobilité réduite.

Entre autres, on parle de remplacement de porte donnant accès au commerce, de l’installation d’un ouvre-porte automatique, de l’ajout d’une rampe d’accès ou d’une plate-forme élévatrice, de travaux d’amélioration des espaces intérieurs comme le nivellement d’un plancher ou l’élargissement de salles d’essayage ou de travaux facilitant l’accès aux installations sanitaires.

Nous prenons l’accessibilité universelle très au sérieux dans l’Équipe Denis Coderre. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons recruté deux spécialistes en la matière : Linda Gauthier, co-fondatrice et présidente du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ), et Steven Laperrière, vice-président du RAPLIQ.

Benoit Dorais – Projet Montréal
L’accessibilité universelle (AU) est un incontournable à la qualité de vie de nos citoyens. L’inclusion, ce n’est pas que des mots. C’est pourquoi ces dernières années, nous avons adopté des mesures concrètes pour améliorer l’AU dans l’ensemble des commerces et des bâtiments du Sud-Ouest, et nous continuerons de le faire.

En conseil d’arrondissement, nous avons déjà annoncé formellement nos intentions : nous modifierons notre réglementation afin de 1) faciliter et diminuer les coûts de rénovation visant à rendre accessibles universellement les commerces, 2) rendre gratuite l’installation de rampes permanentes sur les trottoirs et 3) faire réaménager et/ou construire des rez-de-chaussée au-delà des exigences du Code de la construction.

Nous continuerons aussi de faire la promotion du Programme d’aide à l’accessibilité des commerces auprès de nos commerçants.

Des groupes en AU ont accueilli favorablement l’annonce d’un comité aviseur que nous formerons au lendemain du 5 novembre, lequel émettra des recommandations sur l’ensemble des projets et politiques de l’arrondissement.

Les engagements de Projet Montréal concernent aussi l’AU en transport, logement, sports, loisirs et culture.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!