(Photo: TC Media - Justine Gravel) L'événement organisé par Solidarité Saint-Henri a rassemblé une vingtaine de résidents de Saint-Henri Ouest.

Ce qui devait être un débat au sujet du Plan de développement populaire (PDPop) pour le secteur avoisinant l’échangeur Turcot s’est plutôt transformé en soirée d’échanges informels entre la vingtaine de résidents présents et les candidats de Projet Montréal. Les membres d’Équipe Coderre étaient absents lors de l’événement organisé par Solidarité Saint-Henri au Centre Saint-Charles, jeudi, préférant faire campagne sur le terrain. La candidate à la mairie, Denise Mérineau, a pour sa part été appelée au chevet de son père.

Insatisfaits du Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) proposé par l’arrondissement, les membres de la table de concertation de Saint-Henri ont proposé leur propre plan conçu avec la population, le PDPop, afin d’améliorer la qualité de vie des gens du secteur aux prises avec des travaux depuis des années.

Depuis près de 10 ans, ils invitent les résidents à s’exprimer sur les enjeux majeurs causés par Turcot lors de consultations populaires.

«Nous n’avons pas vu que le logement faisait partie des priorités lorsque nous avons consulté le document de l’arrondissement, a mentionné Shannon Franssen, coordonnatrice de Solidarité Saint-Henri. Ça ne reflète pas les demandes de la population».

Priorités
Le PDPop met la construction de logements abordables au sommet de la liste des priorités puisque les réfections de routes entraînent la perte de plusieurs logements qui étaient accessibles aux personnes à faible revenu selon Mme Franssen.

Un contrôle adéquat du bruit et de la pollution, la réserve d’un lieu pour une épicerie solidaire, la transformation de la Canada Malting en pôle communautaire et de meilleurs espaces de jeux pour les enfants figurent également dans le plan.

Pour sa part, le maire sortant, Benoit Dorais, considère que plusieurs enjeux ont été répondus dans le document présenté par l’arrondissement, notamment la sécurité des piétons et cyclistes, plus d’espaces verts et des endroits réservés à des activités communautaires.

La version finale du PDUÉS-Turcot sera officiellement adoptée une fois que les recommandations faites par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) dans son rapport émis le 12 octobre seront analysées, ce qui devrait se faire au cours des prochains mois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!