(Photo: Gracieuseté) Le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Terminant l’année sur une bonne note avec une victoire électorale et un poste de président du comité exécutif, le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, ne retient que du positif des douze derniers mois. Convié par La Voix Pop à s’exprimer sur ses accomplissements en 2017, il se dit particulièrement fier d’avoir mené une campagne sans faute tout en ayant fait avancer plusieurs dossiers à l’arrondissement.

Alors qu’en 2013 les résultats des élections dans le Sud-Ouest avaient été particulièrement serrés, c’est avec une large avance que le maire Dorais a été réélu pour un troisième mandat cette année.

«Parmi tous les arrondissements, c’est moi qui a gagné avec la plus forte majorité. C’est une énorme marque de confiance, un énorme témoignage d’amour», mentionne le maire.

Comme c’était la deuxième fois qu’il devait poursuivre ses activités à la mairie tout en menant une campagne électorale, Benoit Dorais avoue qu’il était bien préparé à faire face à cette surcharge de travail.

«Quand je regarde le bilan, je dirais que je ne suis déçu de rien. On apprend toujours de nos erreurs et des obstacles auxquels on a dû faire face dans le passé. J’étais bien préparé et j’ai pu mettre à terme tous les dossiers que je souhaitais avant le début de la campagne», souligne-t-il.

Bons coups
Parmi ses meilleurs coups, il note la remise à neuf de quatre parcs de l’arrondissement, un de plus que ce qu’il avait planifié.

«Ce sont toutes des demandes de longue date de la part des citoyens. Il y avait un sous-investissement dans les parcs avant que j’arrive à la mairie. C’était un de mes engagements en 2009 d’investir dans les espaces verts et je suis content que ça aille de l’avant», dit-il.

Deux parcs de la Petite-Bourgogne, Vinet et Oscar-Peterson, possèdent maintenant de nouvelles aires de jeux pour enfants ainsi qu’un nouveau terrain de soccer. Le parc Joe-Beef, dans Pointe-Saint-Charles, est devenu un lieu intergénérationnel où petits et grands y trouvent leur compte et le square Saint-Patrick a été inauguré en septembre en l’honneur de la communauté irlandaise.

En ce qui a trait au logement social, le maire Dorais conçoit qu’il est toujours possible d’en faire plus, étant un enjeu de taille dans le Sud-Ouest. Mais, il se réjouit particulièrement que le projet de coopérative au 2175 rue Saint-Patrick aille de l’avant.

«Ce sera une coopérative de plus sur le territoire du Sud-Ouest. En plus, des logements abordables aux abords du canal de Lachine, c’est une première», précise M. Dorais.

375e
Si le parcours lumineux du canal de Lachine n’a pas vu le jour en raison d’une gestion malsaine de l’organisme mandaté, Montréal en histoire (MEH), le circuit commémoratif du Sud-Ouest qui l’a remplacé est une compensation satisfaisante selon le maire Dorais.

«Je suis fier que notre legs du 375e ne soit pas juste du tape-à-l’œil, mais que ce soit quelque chose qui fait une différence dans le quartier. Ça embellit l’espace tout en apprenant l’histoire du quartier aux résidents», explique-t-il.

Il reste d’ailleurs deux bornes de ce parcours mettant en valeur les trésors patrimoniaux de l’arrondissement à aménager. La fontaine aux canards sera installée au printemps dans le parc Saint-Paul et le bassin octogonal du parc Saint-Henri sera rénové d’ici l’été.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!