(Photo: Gracieuseté - Arrondissement du Sud-Ouest) Depuis 2008, les discussions concernant la bibliothèque Saint-Charles sont en cours. L'ajout d'une maison de la culture aurait retardé le projet de quelques années supplémentaires.

Si l’idée d’une maison de la culture dans Pointe-Saint-Charles intéressait la quarantaine de participants à la consultation publique qui s’est déroulée mercredi soir au Centre Saint-Charles, l’empiètement sur l’espace vert du carré d’Hibernia et l’achalandage que cela causerait dans le quartier les a rebutés.

L’arrondissement a profité du projet d’expansion de la bibliothèque Saint-Charles, possible grâce au Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction (RAC) de la Ville de Montréal, pour offrir la possibilité aux résidents d’y ajouter une maison de la culture moderne.

Le fait d’intégrer ce lieu culturel à la bibliothèque permettrait que l’entièreté des coûts liés à cette nouvelle construction soit assumée par la ville-centre. Toutefois, cette alternative s’accompagne de son lot d’enjeux, notamment un prolongement du délai des rénovations de la bibliothèque, en piteux état, une augmentation de la circulation dans un quadrilatère déjà achalandé et une réduction importante d’un parc fortement utilisé par les résidents.

La construction de 2600 m2 prendrait en effet place dans l’espace vert de la rue Mullins.

«C’est certain que je suis pour une maison de la culture, mais pas à cet endroit-là malheureusement. C’est dommage parce qu’on ne sait pas quand l’offre reviendra sur la table», déplore Denis Charron, un résident du quartier depuis 11 ans.

Même son de cloche chez tous les résidents présents à la consultation, un consensus plutôt rare dans ce genre d’exercice.

«Les gens sont super intéressés à avoir une offre culturelle intéressante dans le quartier. Qui serait contre? Par contre, avec les paramètres imposés par la Ville, c’est très difficile d’envisager cette offre-là», souligne Cédric Glorioso-Deraiche, chargé de projet à la Table de concertation communautaire de Pointe-Saint-Charles, Action-Gardien.

Autres possibilités
La conclusion de la consultation publique n’a pas surpris le conseiller ville du Sud-Ouest, Craig Sauvé. «Ce sont des gens impliqués que l’on voit souvent, je m’attendais à ce genre de commentaires», dit-il, précisant que le vote et le rapport de la consultation publique de mercredi soir seront les deux seuls éléments pris en compte dans la décision de l’arrondissement.

L’idée d’une maison de la culture n’est toutefois pas écartée de la table. «La conclusion de ce soir ne veut pas dire qu’il n’y en aura jamais. Il y a d’autres opportunités à saisir», indique M. Sauvé.

L’utilisation de l’auditorium de l’école primaire Charles-Lemoyne à des fins de spectacles ou des salles du Centre-Saint-Charles pour y tenir des expositions a d’ailleurs été évoquée par un résident.

«On nous parle d’occuper un espace vert alors qu’il y a plein d’espaces sous-utilisés près de la bibliothèque», mentionne Denis Charron. Une idée jugée intéressante par le conseiller de ville, qui compte explorer cette alternative avec son équipe.

La culture figure parmi une longue liste de priorités pour le nord de Pointe-Saint-Charles, notamment l’offre commerciale de la rue Centre, les espaces verts et l’habitation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!