(Photo: Gracieuseté - PSO) Prévention Sud-Ouest s'est vu octroyer la gestion du programme Tandem, par la Ville de Montréal, en 1988. Sur cette photo, on peut voir le kiosque Tandem lors du lancement, il y a 30 ans.

Cela fait maintenant 30 ans que Prévention Sud-Ouest poursuit sa mission d’augmenter le sentiment de sécurité des résidents de l’arrondissement dans les rues, les parcs et les commerces. Situé dans Ville-Émard, l’organisme a pris du galon avec les années et dessert maintenant tous les quartiers du Sud-Ouest.

«Ce dont je suis le plus fière c’est d’avoir su se renouveler année après année, d’avoir pu évoluer avec la société. Les choses ont changé et nous réussissons à poursuivre notre mission en nous adaptant», souligne Diane Lemon, directrice générale de Prévention Sud-Ouest depuis neuf ans et qui s’implique auprès de l’organisme depuis 1999.

Plusieurs programmes sont dirigés par l’équipe tout au long de l’année, notamment le projet Tandem, le mandat le plus important de Prévention Sud-Ouest et celui qui a mené à la création de l’organisme, en 1988.

«En gros, Tandem c’est de faire prendre conscience aux gens qu’ils ont un pouvoir sur leur sécurité et leur sentiment de sécurité», résume Mme Lemon, précisant que le projet se découle en une multitude d’activités, qui s’adressent à tout le monde, des tout-petits jusqu’aux personnes âgées.

Mais, les efforts de l’organisme ne s’arrêtent pas à ce programme de soutien à l’action citoyenne. Inspiré d’un projet né en Angleterre, le projet Cocon a été mis sur pied en 1994 et consiste en l’identification des secteurs les plus touchés par les vols et les introductions par effraction. Une lettre est alors distribuée chez les voisins immédiats afin de les inciter à être vigilants.

Un programme de médiation urbain est aussi mené par l’équipe. Mis sur pied en 2002 dans le but de diminuer les actes de violence dans la Petite-Bourgogne, le projet BUMP a été confié à l’équipe de Prévention Sud-Ouest il y a six ans.

La directrice générale espère que les projets continueront à se multiplier avec les années.

Expansion
Né d’une initiative citoyenne, l’organisme a débuté ses activités dans les quartiers de Côte-Saint-Paul et Ville-Émard uniquement.

Au fil des ans, l’organisme a élargi ses activités aux autres quartiers de l’arrondissement, à commencer par Saint-Henri l’année suivante. Ce n’est toutefois qu’en 2011 que Pointe-Saint-Charles et la Petite-Bourgogne sont desservis par Prévention Sud-Ouest, au même moment que le déménagement de l’organisme dans des plus grands locaux.

Dans un avenir rapproché, Mme Lemon souhaite agrandir son équipe afin de mieux desservir le secteur de Griffintown, dont la population est en croissance.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!