(Photo: Gracieuseté - Fondation Rêves d'enfants) Gauld Junior accompagnait l'équipe de la Banque Nationale lors de la dernière activité du Défi des héros Rêves d'enfants.

Atteint d’ataxie spinocérébelleuse, une maladie dégénérative s’attaquant au à la motricité, Gauld Junior Joseph ne vit pas comme tous les enfants de son âge. Grâce à une équipe de bénévoles, dirigée par le résident du Sud-Ouest, Fady Hammal, il a pu réaliser son rêve de rencontrer le hockeyeur P.K. Subban lors d’un match à Nashville, un moment de pur bonheur pour ce jeune de 15 ans qui regarde habituellement les sports de son lit d’hôpital.

Son retard de développement et son manque d’équilibre contraignent Gauld Junior à se déplacer en fauteuil roulant et à subir de nombreuses opérations depuis deux ans, ce qui a poussé ses parents à l’inscrire à la Fondation Rêves d’enfants, un organisme de bienfaisance qui offre aux enfants atteints d’une maladie mortelle la possibilité de réaliser leur rêve le plus précieux.

«Gauld adore le hockey, c’est son sport préféré, on a l’habitude de l’écouter ensemble, raconte son père, Rouche Gauld Joseph. Il ne pouvait pas être plus heureux de voir Subban. Il le trouve spectaculaire.»

Récemment, l’adolescent s’est envolé pour Nashville pour regarder l’ex-joueur des Canadiens de Montréal à l’œuvre. Il a pu visiter le vestiaire des joueurs, en plus d’être aux premières loges pour assister à une pratique et à un match.

«Nous sommes même allés dîner avec lui le lendemain, mentionne sa mère Marie-Natacha Louis-Charles. Il a été très généreux avec nous.»

Gauld Junior et sa famille avec P.K. Subban.

Aider
M. Hammal, qui habite la Petite-Bourgogne, a grandement contribué à la réalisation du rêve de Gauld Junior. Avec des collègues de la Banque Nationale, où il travaille comme avocat, il a participé au Défi des héros Rêves d’enfants qui avait lieu à la fin février.

«Nous devions remplir différents défis durant la journée, que ce soit physique, intellectuel ou amusant, raconte-t-il. L’objectif était d’amasser un montant de 10 000$.»

M. Hammal et ses collègues ont accompli leur mission avec brio en récoltant 14 300$ pour l’adolescent. Pour sa deuxième participation au défi, c’est le résident du Sud-Ouest qui était en charge d’orchestrer la campagne de financement.

«Je l’ai refait cette année, parce que c’est une belle cause qui est concrète. On voit tout de suite des effets très positifs sur l’enfant, car il réalise son rêve très peu de temps après le défi. C’est motivant de voir un sourire sur son visage», souligne M. Hammal.

Ce dernier n’a pas pu rencontrer le jeune Gauld Junior après son voyage à Nashville, mais a pu témoigner de sa joie en voyant une photo de lui et P.K. Subban sur les réseaux sociaux. Il compte définitivement répéter l’expérience l’an prochain en aidant un autre enfant malade à réaliser son rêve.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!