(Photo: Gracieuseté - Home Depot) Zombie Boy et l'équipe du Home Depot étaient sur place, jeudi, pour informer les clients du projet Porte Orange.

À l’instar de tous les Home Depot du Canada, la succursale de Saint-Henri, située sur la rue Saint-Antoine, vient de lancer la campagne de financement Porte Orange qui se poursuivra jusqu’au 24 juin. Tous les fonds récoltés seront remis à la Mission Bon Accueil dans le cadre de son programme d’aide aux jeunes en situation d’itinérance.

«À chacune de nos caisses, nous vendons des petites portes orange en papier au coût de 2$. C’est le symbole de la campagne puisque l’objectif est de donner une porte de sortie à l’itinérance», explique directeur du Home Depot de Saint-Henri, Jean-Michel Martin.

Chaque année, la succursale, qui participe au projet Porte Orange depuis 2007, récolte une somme oscillant entre 6000$ et 15 000$, qui est entièrement donnée à l’organisme de son choix.

«Pour nous, ça faisait du sens de choisir Mission Bon Accueil, qui sont situés juste à côté», précise M. Martin.

Pour le président-directeur général de la Mission Bon Accueil, Sam Watts, ce coup de pouce financier est l’occasion de faire évoluer les services offerts par son organisme auprès des jeunes âgés entre 15 et 30 ans.

«Les jeunes n’ont pas seulement besoin de nourriture ou d’un toit, ils ont besoin d’encadrement. Le partenariat avec Home Depot nous permet d’évaluer si ce qu’on fait répond aux besoins de notre clientèle», souligne le PDG.

Le volet jeunesse vise aussi les jeunes mères monoparentales. L’organisme offre gratuitement tous les biens nécessaires aux enfants de moins de 5 ans. En tout ce sont près de 660 femmes à Montréal qui ont recours à leurs services chaque mois et 200 hommes.

Porte-Parole
Le Home Depot de Saint-Henri faisait appel pour une première année à un porte-parole, Zombie Boy, qui a lui-même bénéficié des services de la Mission Bon Accueil. Aujourd’hui mannequin de renommée internationale, il se souvient comment l’organisme lui est venu en aide dans ses moments plus difficiles.

«Entre 17 et 23 ans, j’allais prendre mon lunch là-bas, ils m’ont aidé à trouver un emploi, ils offraient beaucoup de services. Ils ont été très accueillants avec moi, c’est pourquoi j’ai eu envie de m’impliquer cette année», mentionne celui qui réside à Saint-Henri depuis près de 9 ans.

Sam Watts se souvient d’ailleurs de l’avoir aidé à l’époque. «Zombie Boy est l’exemple d’un client qui avait besoin d’un coup de main pour trouver quelle direction prendre dans sa vie. Aujourd’hui, on peut dire qu’il a du succès», dit-il.

Reconnu à travers le monde pour son look atypique, étant presque entièrement recouvert de tatouages, Zombie Boy a entre autres été la vedette de nombreuses publicités en plus d’avoir apparu dans un clip de la chanteuse populaire Lady Gaga.

Pour contribuer au projet Porte Orange, c’est ici

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!