(Photo courtoisie) Julie Valois prend racine dans notre paysage musical avec le lancement de son mini album Montrer ses couleurs.

C’était jour important, le 21 mai, pour la chanteuse Julie Valois. La résidente d’Émard procédait en effet au lancement de son mini album (EP) Montrer ses couleurs.

Le fruit ne tombe jamais très loin de l’arbre, dit-on. Et dans le cas de Julie Valois, nous parlons d’un «arbre musical québécois» des plus féconds. Son père, le bassiste Louis Valois, et sa mère, la chanteuse Monique Fauteux, ont été membres de la mythique formation Harmonium. On peut donc dire qu’elle a grandi dans la «ouate musicale» et qu’elle est véritablement une enfant de la balle.

Fière de son patrimoine et de son héritage musical, Julie Valois chante et joue du piano depuis 2005 notamment avec Premier ciel, groupe qui présente la musique d’Harmonium, dans lequel elle reprend le flambeau de ses parents.

Elle prend donc à son tour racine dans notre paysage musical avec la venue d’un premier disque aux sonorités pop-seventies.

Après ses études en piano classique et en chant jazz, celle qui est fraîchement diplômée de l’École nationale de la chanson de Granby a remporté le Prix Étoile Galaxie Radio-Canada pour la chanson la plus radiophonique Y’a du soleil (ex aequo avec Bernard Adamus) à Petite-Vallée, en 2009, qu’on retrouve sur le mini-album Je Marche paru cette même année. Ses premières expériences professionnelles l’ont amenée à chanter sur les albums de Diane Dufresne (Effusion) Richard Séguin (Lettres ouvertes) et François Cousineau (Clin d’oeil à des amis) ainsi qu’en spectacle avec Gilles Valiquette.

On peut obtenir plus d’information sur Julie Valois et suivre sa carrière à julievalois.com et sur facebook.com/julievaloismusique.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!