C’est le 13 mai que l’on a procédé au lancement officiel du Quartier de l’innovation. Situé en plein cœur de Griffintown, ce laboratoire d’idées a été développé par l’École de technologie supérieure et l’Université McGill, en collaboration avec la Ville de Montréal.

Le Quartier de l’innovation (QI) misera tant sur le leadership de McGill en recherche fondamentale et son réseau international que sur le succès de l’École de technologie supérieure (ÉTS) en recherche appliquée et transfert technologique et sur son étroite collaboration avec les PME.

«L’innovation est essentielle pour assurer la prospérité économique, sociale et culturelle de notre société. L’objectif du QI, ce n’est rien de moins que de faire de Montréal une plaque tournante de l’innovation», a indiqué le directeur général de l’ÉTS, Yves Beauchamp.

«Le QI placera Montréal parmi les cités innovantes de premier plan, et s’appuiera sur les expériences d’autres villes visionnaires, comme Barcelone, Manchester et Boston, a ajouté la professeure Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. Le Quartier de l’innovation de Montréal est unique en son genre puisqu’il embrasse tous les aspects de l’innovation: les dimensions sociale, culturelle et urbaine, ainsi que la formation, la recherche et l’industrie.»

«Ce quartier générera, j’en suis certain, une multitude de projets inédits et d’idées novatrices qui contribueront à la compétitivité de Montréal au niveau international», a commenté le maire Michael Applebaum. Le QI «devrait constituer le premier parc scientifique urbain au Québec et favorisera l’émergence de nouvelles technologies et l’implantation d’entreprises performantes. Ce sera un trait d’union entre la communauté scientifique et l’industrie très bénéfique pour le développement économique de Montréal», a souligné le responsable du développement économique et de l’urbanisme à la Ville, Alain Tassé.

«Pour le Sud-Ouest, le QI favorisera dans Griffintown la création d’emplois, l’arrivée d’entreprises innovantes et de nouveaux résidents. Cela pourrait aussi nous permettre de créer des opportunités de collaboration sur des dossiers comme la gestion des déchets, le revêtement de la chaussée, la gestion intelligente des feux de circulation et de l’éclairage ou la récupération des eaux de pluie», a indiqué le vice-président du comité exécutif responsable des grands projets, de l’habitation et du logement social, et maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

La Ville de Montréal a collaboré à la création du QI notamment par le don de l’ancien Planétarium Dow et l’élaboration du Plan particulier d’urbanisme de Griffintown. La Ville a aussi offert son soutien financier lors des étapes de prédémarrage du projet, conjointement avec les gouvernements du Canada et du Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!