(Photo Serge Boisvert) Jusqu’au 21 décembre, la Maison Saint-Gabriel présente sa nouvelle exposition: Les deux font la paire.

Jusqu’au 21 décembre, la Maison Saint-Gabriel présente sa nouvelle exposition: Les deux font la paire. Du soulier de bœuf aux chaussures de soie, elle retrace l’histoire de la chaussure au Québec, avec un clin d’œil à la mode du 21e siècle.

Que ce soit pour se protéger des intempéries ou pour séduire et se démarquer, la chaussure fait partie de l’histoire humaine depuis la nuit des temps. Cette histoire est inévitablement le reflet des époques, des classes sociales, de la mode… et des personnes qui les portent.

L’exposition souligne notamment le goût marqué des Québécoises pour les chaussures fines, d’hier à aujourd’hui. Dans les années 1755-60, Jean-Baptiste d’Aleyrac le soulignait déjà: «Chez eux le luxe est poussé jusqu’au dernier point. Il n’est pas jusqu’aux paysannes qui ne portent des robes de chambre et des casaquins de soie, ainsi que des coiffes de dentelles et des souliers de damas, ce qui les rend envieuses de toutes choses.»

L’exposition est présentée dans la grange historique de la Maison Saint-Gabriel, au 2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles.

Renseignements au 514 935-8136 et au www.maisonsaint-gabriel.qc.ca.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!