Kevin Kelly / Collaboration spéciale La légende du folk canadien Bruce Cockburn sera en spectacle le 19 juin au Théâtre Paradoxe.

Le 8e Festival Folk de Montréal sur le Canal, qui aura lieu du 17 au 21 juin, s’inscrit sous le signe de la croissance avec un nouveau site en bordure du canal de Lachine permettant d’accueillir deux fois plus de spectateurs, l’ajout d’une troisième scène extérieure et deux nouvelles salles pour la présentation de spectacles intérieurs.

Le festival quitte donc l’îlot Charlevoix. Il se déplace un peu plus à l’ouest dans le secteur de la rue Pitt pour les spectacles en plein air.

«Le site était utilisé à pleine capacité», note Carl Comeau, cofondateur du festival. Une famille qui arrivait en milieu d’après-midi risquait fort de ne plus trouver un endroit pour étendre sa couverture.

«L’îlot Charlevoix permettait d’accueillir 5000 spectateurs. L’Esplanade du Centenaire permettra d’accueillir jusqu’à 10 000 personnes de manière confortable», souligne M. Comeau.

Pour les spectacles intérieurs, deux salles de la rue Notre-Dame, le Bar de Courcelle et L’Espace Notre-Dame, s’ajoutent au Centre Culturel Georges-Vanier, au Théâtre Corona Virgin Mobile, au Studio Victor et au Théâtre Paradoxe.

Le nombre de spectateurs connaît une croissance de 15 à 20% par année depuis le début. En 2014, le festival a attiré 25 000 personnes. Cette année, si la météo coopère, les organisateurs espèrent en accueillir entre 35 000 et 40 000.

Tom Rush, Alex Cuba, Bruce Cockburn
Le folk, la musique traditionnelle québécoise, le bluegrass et autres genres seront bien servis par plus de 50 artistes.

C’est à Tom Rush que reviendra l’honneur de présenter le spectacle d’ouverture, le 17 juin, au Centre culturel Georges-Vanier.

Le 18 juin, Alex Cuba sera au Théâtre Corona Virgin Mobile avec ses ambiances latines. «Alex Cuba a toujours été l’un de mes artistes favoris. Ça va être une soirée assez spéciale», anticipe Carl Comeau.

Toujours le 18 juin, on pourra entendre dans une formule intime la formation The Echo Hunters au Studio Victor.

Le Théâtre Paradoxe recevra pour sa part de la très grande visite le 19 juin. La légende du folk canadien Bruce Cockburn montera sur la scène à 21h.

Programmation extérieure gratuite
Du 19 au 21 juin, plus d’une trentaine de spectacles gratuits seront présentés sur les trois scènes de L’Esplanade du Centenaire.

Quand on lui demande d’évoquer quelques-uns de ses coups de cœur qui se produiront sur la scène principale, Carl Comeau mentionne Charles-Antoine Gosselin (19 juin), récipiendaire cette année du Prix SOCAN de la chanson primée aux Francouvertes, et Basia Bulat (20 juin), finaliste en 2014 au Prix de musique Polaris.

Une seconde scène, la «Scène Lhasa de Sela des artistes émergents de Montréal», verra défiler des artistes à découvrir. «Dans quelques années, on devrait les voir sur la scène principale», prévient Carl Comeau. La «Scène jeunesse Lhasa de Sela» accueillera pour sa part 20 jeunes musiciens locaux.

Pour obtenir tous les détails de la programmation et se procurer des billets pour les spectacles intérieurs, on visite le site du festival.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!