Archives-TC Media La commissaire scolaire du Sud-Ouest, Violaine Cousineau.

Expliquant que ses valeurs sont devenues incompatibles avec celles de la formation, la commissaire scolaire du Sud-Ouest, Violaine Cousineau, a annoncé vendredi qu’elle quittait les rangs du Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO), le parti qui détenait jusque-là tous les sièges à la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

Elle siégera dorénavant comme indépendante. Deux de ses collègues, les commissaires Jean-Denis Dufort, (Rosemont) et Jean-François Gosselin (Petite-Patrie–Rosemont-Ouest), ont eux aussi annoncé qu’ils quittaient le MÉMO pour siéger à titre d’indépendants.

«La conjoncture dans le milieu de l’éducation fait que je me retrouve devant un conflit de valeurs important», explique Mme Cousineau.

En mai, elle a affiché sa dissidence avec la position du MÉMO en votant contre l’adoption des plans de l’effectif ayant conduit à une diminution du personnel. «La CSDM, après cinq ans de compressions et de coupes à répétition, a atteint son point de rupture et lui demander de continuer d’assurer la réussite des élèves dans les conditions dans lesquelles on la place, c’est lui demander l’impossible», a-t-elle déclaré à ce moment.

L’année dernière, la commissaire avait voté en faveur du plan d’effectif. «Ç’a été un moment extrêmement pénible, voire traumatisant. Je n’ai pas été élue pour congédier des gens, pour être le bras armé du gouvernement », lance celle qui a déjà annoncé qu’elle votera contre le budget de la CSDM le 29 juin.

«Le MÉMO est un mouvement qui fonctionne comme un parti politique qui n’a pas l’habitude des votes dissidents», souligne la commissaire. Sa position devenait inconfortable.

«L’autre possibilité était de démissionner. Je l’ai envisagée», confie la commissaire. Mais elle dit avoir senti «un fort appui de la population» pour qu’elle reste en place et continue d’être la voix du Sud-Ouest au conseil des commissaires.

Pas une opposition
Les trois commissaires n’ont pas l’intention de créer une nouvelle formation. «On ne souhaite pas se constituer en opposition, indique Violaine Cousineau. Nous voulons continuer à travailler dans un esprit de collaboration avec l’ensemble du conseil des commissaires.»

Mme Cousineau représente le Sud-Ouest à la CSDM depuis février 2013. Elle est actuellement membre du comité exécutif. Son mandat se termine en principe à l’automne.

Le MÉMO présidé par Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM, avait raflé les douze sièges de commissaires lors des élections de novembre 2014.

Au moment de mettre en ligne, personne à la direction du MÉMO n’était disponible pour commenter la décision des trois commissaires.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!