Collaboration spéciale Le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles et les cinq autres centres d’éducation populaire de Montréal luttent pour leur survie.

Le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles tiendra, le 19 février, une assemblée publique portant sur son avenir.

«L’assemblée sera l’occasion de faire le point sur la situation, de mobiliser pour des actions publiques dans les prochaines semaines, et de discuter de ce qui se passera après la fin du bail», explique l’organisme.

Le bail signé avec la Commission scolaire de Montréal (CSDM), propriétaire du bâtiment où loge le Carrefour, arrive à échéance le 31 mai prochain. Mais à quatre mois de l’échéance, malgré de nombreuses démarches auprès du gouvernement du Québec et de la CSDM, rien n’est encore signé.

Le Carrefour mène les négociations conjointement avec les cinq autres centres d’éducation populaire de Montréal pour conserver un bail gratuit, la prise en charge par le gouvernement des coûts de rénovation et d’entretien du bâtiment qu’il occupe, et une subvention de base en reconnaissance de son mandat d’éducation populaire.

L’assemblée aura lieu à 18h à St. Columba House, 2365 rue Grand Trunk. Un souper sera servi dès 17h. Il y aura une garderie sur place.

Renseignements au 514 596-4444.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!