Le Python royal qui s’est enfui d’une résidence de la 1re Avenue le 25 août n’a toujours pas été retrouvé. Il avait été localisé entre deux murs de duplex près de la rue Willibrord à la fin du mois, mais est sorti de sa cachette depuis.

Il est possible qu’il soit maintenant décédé selon la compagnie Animex, qui a été chargée de le capturer. Si c’est le cas, son décès ne serait pas dû au froid ou à la faim, mais plutôt à un prédateur comme un chien ou un raton laveur.

«Vous savez, son évasion représente beaucoup plus de risque pour lui que pour nous», explique Ariane Duplessis, biologiste et ambulancière animale.

La compagnie a connu quatre cas d’évasion de serpent cette année et un seul a été retrouvé vivant.

Le reptile de 1,2 mètre (4 pieds) de longueur peut étrangler un animal de moins de 6 kilos (12 livres), mais ne pourrait s’en nourrir puisqu’il s’alimente surtout de petits rongeurs.

Les résidents sont toujours appelés à ouvrir l’œil et de contacter le 9-1-1 ou le poste de quartier au 514 280-0116 s’ils localisent le python. Surtout, il ne faut pas essayer de l’attraper soi-même, car il pourrait mordre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus