Andréanne Moreau/TC Media La cour de l'école Notre-Dame-de-la-Garde.

La mobilisation s’organise en faveur de la construction de l’école de Crawford Park, dans Verdun. Une lettre exprimant l’inquiétude des parents face à la surpopulation des écoles primaires a été mise en ligne vendredi et compte déjà plus de 200 signataires.

«Je voulais qu’il y ait une voix pour les parents qui subissent les conséquences de la surpopulation et veulent une nouvelle école», fait valoir Anny Létourneau, l’auteure de la lettre.

Mère de deux enfants qui fréquentent l’école Notre-Dame-de-la-Garde (NDDLG), elle connaît les problèmes liés au grand nombre d’élèves depuis que son aîné y est entré, il y a trois ans. Déjà en maternelle, il avait failli faire partie des quelques enfants transférés à un autre établissement. «Il y en avait 8 ou 10 à l’époque, mais ça va en augmentant depuis», ajoute-t-elle.

Cette année, 37 élèves de maternelle ont été envoyés à Notre-Dame-de-la-Paix.

La surpopulation entraîne également des conséquences directes sur le quotidien des classes. Par exemple, à NDDLG, le gymnase est pratiquement toujours utilisé par deux groupes à la fois, les professeurs n’arrivent pas à donner de récupération, faute de locaux disponibles, et certains projets d’activités d’enrichissement ont dû être repoussés par manque d’espace.

«Malgré tous les efforts et la créativité de l’équipe-école, les élèves, les parents et le personnel subissent la surpopulation», conclut Mme Létourneau.

Le groupe Facebook «Une école pour Verdun et un plan contre la surpopulation de nos écoles» où a été publiée la lettre a été lancé vendredi. Elle compte déjà plus de 350 membres.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!