Un des deux derniers vétérans de Verdun, le seul à être encore suffisamment en santé pour participer à la 99e cérémonie du souvenir, a mené le défilé avec d’autres anciens combattants, cadets, tambours et cornemuses dans les rues de l’arrondissement, dimanche. L’ambiance était au recueillement et à l’ouverture.

Graydon Fyckes, soldat durant la Guerre de Corée, est maître de cérémonie pour la parade du Souvenir de Verdun depuis plus de 60 ans.

«Tellement de gens nous ont quitté, c’est important pour moi de participer à cet événement pour honorer leur mémoire», lance-t-il après la cérémonie, sirotant une petite bière dans les bureaux de la Légion royale canadienne en compagnie de sa famille et de ses amis.

Depuis ces 13 mois où il a passé au front à combattre les Chinois dans l’humidité froide des tranchées, plusieurs de ses compatriotes sont disparus.

Le défilé a perdu un peu de son envergure depuis les premières années où M. Fyckes le guidait. Le bureau de Verdun de la Légion comptait à l’époque près de 12 000 membres. Ils ne sont plus que 200 aujourd’hui, majoritairement des enfants et petits-enfants d’anciens combattants.

Prière pour la paix
Symbole d’ouverture et d’amitié, l’imam du centre islamique de Verdun, Ossama Elmougi, a été invité par le révérend David Lefnevski à prendre part à la prière.

«C’est une prière humaine avant tout, qui parle de paix, de reconnaissance et de respect. C’est important que nous montrions notre bonne volonté à accueillir la communauté musulmane», explique le révérend. Voilà quatre ans que l’imam en fonction prend part à la cérémonie, mais il s’agit de la première participation à la lecture et à l’élaboration de la prière.

M. Elmougi souhaite que sa communauté s’implique de plus en plus.

«Même pour les immigrants, c’est important de se rappeler les guerres qui ont été combattues par le pays qui nous accueille. C’est grâce aux soldats qui y ont participé que nous pouvons maintenant bénéficier ici de la liberté qu’ils ont défendue», explique-t-il.

Le centre islamique de Verdun se trouve d’ailleurs dans les anciens locaux de la Légion, en face du parc du Souvenir.

Le Jour du Souvenir sera célébré le 11 novembre, date à laquelle l’Armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale, en 1918.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus