Verdun pourrait devoir à nouveau se départir d’une partie de son patrimoine, cette fois, pour permettre l’agrandissement du marché d’alimentation Bellemarre, assujetti au processus référendaire. La construction d’un immeuble de quatre étages comportant 67 logements exigera la démolition de sept édifices résidentiels des rues de l’Église, Ethel et Gertrude, dont certains sont centenaires.

À l’exception du bâtiment voisin du Métro Bellemarre sur la rue de l’Église, qui a été construit en 1986 et présente peu de valeur architecturale, les six immeubles résidentiels des rues Ethel et Gertrude qui devront céder leur place pour la réalisation de ce projet portent une longue histoire.

Les six autres ont été construits au début du XXe siècle et, s’ils nécessitent quelques travaux d’entretien, aucun n’est dans un état qui exigerait leur démolition.

Évictions
Les locataires concernés sont au fait de la situation depuis longtemps et savent qu’ils devront peut-être déménager sous peu.

«Pour certaines de mes voisines, plus âgées, ça a été un choc. Mais M. Bellemarre est vraiment un bon propriétaire et il ne veut mettre personne dans le trouble», confie Angélique Vlaemynck, une des résidentes de la rue Gertrude dont l’appartement est visé par le projet.

Pour l’instant, le promoteur ne prévoit pas de compensation financière, mais affirme qu’il respectera le délai d’avis d’éviction de six mois exigé par la Régie du logement.

Les commerçants sont quant à eux un peu plus inquiets. Si les propriétaires du restaurant Akemi Sushi sont confiants, M. Bellemarre les ayant assurés qu’il leur trouverait un local dans un de ses autres immeubles, le styliste Gérard Simon est beaucoup plus préoccupé par son éventuelle relocalisation.

«Verdun renaît et ça paraît sur le prix des locaux commerciaux. En déménageant, c’est presque sûr que mon loyer va augmenter», s’inquiète-t-il.

Impacts
L’agrandissement de l’épicerie permettrait, d’après une étude commerciale soumise à l’arrondissement, de retenir dans l’arrondissement des consommateurs qui en sortent présentement pour effectuer leurs achats. L’impact devrait être toutefois minime sur les ventes de plus petits commerces, comme la boucherie Viandal et la fruiterie Soleil.

La création d’un stationnement de 36 places en sous-sol voué à la clientèle ainsi que d’une aire de débarquement mettrait fin à un problème récurrent de circulation provoqué par les livraisons, qui se font présentement sur la rue Ethel.

Le projet sera présenté aux Verdunois lors d’une consultation publique le 29 novembre à 18h, dans la salle du conseil. Il pourrait être soumis au vote si un registre est signé par les résidents des zones contigües.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus